Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Attentat déjoué contre les forces de l'ordre : un suspect interpellé à Strasbourg

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Un mineur a été interpellé ce mardi à Strasbourg dans le cadre de l'enquête sur un projet d'attentat déjoué contre la police. Dans cette affaire, quatre personnes ont déjà été mises en examen et écrouées.

Illustration police.
Illustration police. © Maxppp - Alexis Sciard

Strasbourg, France

Une cinquième interpellation a eu lieu dans l'enquête sur un projet d'attentat déjoué contre les forces de l'ordre et l'Elysée fin avril. Selon une information de TF1, confirmée par franceinfo de source judiciaire, il s'agit d'un mineur, âgé de 16 ans, interpellé ce mardi matin à Strasbourg. Dans cette affaire, quatre hommes, dont un garçon de 17 ans, ont déjà été mis en examen et écroués le 30 avril, pour "association de malfaiteurs terroristes criminels".

Soupçonné d'avoir été chargé de revendiquer l'attentat

Cette arrestation a été menée par la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), à l'aube ce mardi matin, sur décision d'un juge d'instruction anti-terroriste. Selon une source judiciaire, le jeune homme interpellé ce matin est soupçonné d'avoir été chargé, au sein de la cellule terroriste, de la diffusion d'une vidéo de revendication et d'allégeance à l'organisation Etat islamique, si l'attentat avait eu lieu. 

Les quatre premiers individus mis en examen ont été interpellés à Paris et en Seine-Saint-Denis. Ils sont soupçonnés d'avoir projeté de commettre un attentat au début du ramadan. Ils avaient effectué des repérages aux abords de l'Elysée et d'un commissariat de banlieue parisienne. 

Selon les informations de franceinfo, ces hommes étaient en train de chercher à se procurer des armes. Leur lien avec la mouvance radicale islamiste a été établie par les enquêteurs. Le mineur de 17 ans a déjà été condamné à trois ans de prison, dont un ferme, pour avoir cherché à se rendre en Syrie en février 2017. Il était placé dans une structure éducative dans le cadre d'une mise à l'épreuve.

Djihadisme : Strasbourg visé, des Alsaciens déjà condamnés

Le 11 décembre 2018, Strasbourg a été la cible d'un attentat en plein marché de Noël, qui a fait cinq morts et onze blessés. L'auteur de cette attaque, Cherif Chekatt, un Strasbourgeois tué par la police deux jours plus tard, avait fait allégeance à l'organisation Etat islamique, selon un message retrouvé sur une clé USB lui appartenant.

En 2017, sept djihadistes originaires de la région strasbourgeoise et de Wissembourg (au nord de l'Alsace), ont été condamnés en appel à des peines de sept à neuf ans de prison. Ils étaient partis en Syrie entre décembre 2013 et avril 2014. Parmi eux, Karim Mohamed Aggad, le frère de Foued Mohamed Aggad, l'un des terroristes de l'attaque contre le Bataclan, le 13 novembre 2015.