Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentat déjoué : Marseille semblait bien visée, selon une note de la DGSI

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Provence, France Bleu
Marseille, France

Selon une note de la DGSI, Marseille semblait bien visée par les deux hommes suspectés de vouloir commettre un attentat et arrêtés la semaine dernière. Des recherches sur des bars ont été faites par les deux suspects.

Attentat déjoué à Marseille rue de Crimée
Attentat déjoué à Marseille rue de Crimée © Maxppp -

Selon une note de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), les deux hommes arrêtés il y a une semaine à Marseille et suspectés d'avoir préparé un attentat avaient fait des recherches sur des lieux de fête, affirme Europe 1.

Les suspects ont cherché l'adresse de bars à Marseille

Les enquêteurs ont analysé les six téléphones portables des suspects et ont trouvé des photos des rues de Marseille. Ils ont également cherché des bars à Marseille accueillant des étrangers, notamment des Russes, des Américains ou des Israéliens. Ils recherchaient "des sources d'inspiration" selon une source proche du dossier.

Un plan de Marseille retrouvé dans l'appartement

Lors de sa conférence de presse, François Molins, procureur de la République de Paris, avait indiqué que des armes à feu, trois kilos d'explosifs TATP mais aussi des cagoules, des masques et un plan de Marseille avaient été retrouvés dans l'appartement occupé par les deux hommes, rue de Crimée à Marseille.

Cinq hommes en garde à vue

Mercredi, les enquêteurs ont arrêté cinq autres personnes dont une à Miramas et présentée comme "un contact" toujours selon une source proche du dossier. Les policiers veulent savoir si elles ont apporté un soutien aux deux suspects.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess