Faits divers – Justice

Attentat déjoué en France : qui est l'individu arrêté en région parisienne ?

Par Thibaut Lehut, France Bleu Paris et France Bleu vendredi 25 mars 2016 à 11:29 Mis à jour le vendredi 25 mars 2016 à 16:15

Les enquêteurs ont perquisitionné un appartement à Argenteuil.
Les enquêteurs ont perquisitionné un appartement à Argenteuil. © Maxppp -

L'individu interpellé à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) ce jeudi s'appelle Reda K.. Il s'agit d'un Français âgé de 34 ans, né dans les Hauts-de-Seine. Il a déjà été condamné l'an dernier à Bruxelles dans un procès autour d'une filière jihadiste vers la Syrie.

Au cours de l'opération anti-terroriste menée jeudi soir en région parisienne, la police a arrêté un homme de 34 ans à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). Un individu qui élaborait un projet d'attentat "avancé", déjà connu pour ses liens avec la sphère djihadiste. Selon France Info, il faisait l'objet d'une fiche de recherche diffusée à tous les services de police depuis le mois de janvier 2016. L'homme y est jugé extrêmement dangereux et susceptible de se déplacer avec une arme. Qui est-il ?

Déjà condamné en Belgique

Reda K. est un Français né le 17 janvier 1982 à Courbevoie (Hauts-de-Seine). Ancien braqueur, il réside en Belgique à Ixelles (une commune de l'agglomération bruxelloise) quand un mandat d'arrêt international est émis contre lui en mars 2014. Il est en effet soupçonné de faire partie d'une filière d'acheminement de jihadistes vers la Syrie. En juillet 2015, il est condamné à dix ans de prison en son absence, le tribunal considérant qu'il a contribué à financer la filière en reversant notamment une partie de ses braquages, au nom du principe musulman de la Ghanima (partage du butin de guerre).

Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats de Paris en novembre, est lui aussi condamné à 20 ans de prison lors de ce procès. Lui non plus n'assiste pas au procès puisqu'il est à l'époque toujours en liberté. Il sera abattu le 18 novembre 2015 lors de l'assaut du Raid contre l'appartement dans lequel il se cachait, à Saint-Denis.

Impliqué à "haut niveau" dans un réseau terroriste

L'opération policière de jeudi soir a conduit les enquêteurs jusqu'à un appartement d'Argenteuil (Val d'Oise). Ils y ont trouvé un véritable arsenal : cinq kalachnikovs, un fusil-mitrailleur, huit chargeurs d'AK-47, sept armes de poing, ainsi que de très nombreuses munitions."Ont également été trouvés de nombreux éléments électriques et chimiques, parmi lesquels une quantité importante d'acide et trois bouteilles d'eau oxygénée et d'acétone", détaille Le Monde. Selon le ministère de l'Intérieur, Reda K. est "suspecté d'être impliqué à haut niveau [...] au sein d'un réseau terroriste qui projetait de frapper la France".

Les enquêteurs travaillent depuis plusieurs semaines sur cette affaire, qui a entraîné vendredi après-midi une autre opération policière, cette fois-ci en Belgique. Un homme a été légèrement blessé et interpellé à Schaerbeek.

>> À LIRE AUSSI : Des explosifs et des kalachnikovs découverts dans l'appartement perquisitionné à Argenteuil