Faits divers – Justice

Attentat du marathon de Boston : l'unique accusé devant la justice

Par Julie Guesdon, France Bleu mercredi 4 mars 2015 à 12:37

L'image des attentats de Boston qui a permis d'identifier Djokhar Tsarnaev (à gauche avec une casquette blanche)
L'image des attentats de Boston qui a permis d'identifier Djokhar Tsarnaev (à gauche avec une casquette blanche) © MaxPPP

Le procès des attentats du marathon de Boston s'ouvre ce mercredi aux États-Unis. Pour répondre des deux explosions qui ont causé la mort de trois personnes et blessé 264 autres, un seul accusé : le jeune Djokhar Tsarnaev, qui était présent sur place au moment du drame avec son frère aîné. Ce dernier avait été abattu par la police quelques jours après les attentats.

La ville américaine de Boston va replonger mercredi dans le cauchemar des attentats du marathon, avec l'ouverture du procès de son seul accusé, deux ans après le drame qui avait fait 3 morts et 264 blessés le 15 avril 2013. Un procès qui a été plusieurs fois repoussé en raison des intempéries, et qui réunit 12 jurés.

Djokhar Tsarnaev, musulman de 21 ans né au Kirghizstan, et qui avait émigré avec sa famille aux Etats-Unis à l'âge de 8 ans, risque la peine de mort pour ces attentats, les plus graves depuis le 11-Septembre aux Etats-Unis.

La défense plaide l'influence de son frère aîné

Le jeune homme, qui comparaît seul, va tenter d'obtenir la clémence du jury. La défense, qui plaide non coupable des 30 chefs d'accusation retenus contre le suspect, veut mettre en évidence l'influence de son frère aîné, Tamerlan, qu'elle décrit comme le meneur, le conspirateur en chef, sans lequel les attentats n'auraient pas eu lieu.

Djokhar est aussi accusé, avec son frère Tamerlan, décédé depuis, d'avoir tué un policier alors que les deux frères tentaient de s'enfuir après avoir été identifiés. Les deux frères sont accusés d'avoir préparé seuls ces attentats, exemples de la menace des "loups solitaires" auto-radicalisés que redoutent tant les autorités américaines.

Tamerlan Tsarnaev avait été tué dans la nuit du 18 au 19 avril 2013 à Watertown, en banlieue de Boston, lors d'un échange de coups de feu avec la police.