Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentats de Paris : un Arlésien sauve une femme enceinte au Bataclan, elle le remercie

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gard Lozère, France Bleu Provence, France Bleu
Arles, France

Sébastien est cet Arlésien de 34 ans qui était au Bataclan vendredi soir lors de l'attaque des terroristes à Paris. Ce mardi, à peine revenu de Paris, il s'est confié sur France Bleu Gard Lozère. C'est lui qui a sauvé la femme enceinte pendue dans le vide derrière le Bataclan.

Deux policiers devant le Bataclan, théâtre d'un carnage vendredi dernier
Deux policiers devant le Bataclan, théâtre d'un carnage vendredi dernier © Maxppp

Dans cette vidéo tournée par un journaliste du Monde, on voit Sébastien, cet Arlésien de 34 ans témoin de la tuerie du Bataclan vendredi soir, en train d'aider une jeune femme pendue dans le vide, à l'une des fenêtres de la salle de spectacle. Une jeune femme enceinte. Il doivent se téléphoner ce mardi 17 novembre. 

"On s'est retrouvés grâce aux réseaux sociaux."

Témoignage de Sébastien, héros de cette terrible soirée du Bataclan

Sébastien est un témoin clé dans l'enquête. Il a parlé avec les terroristes, "sur un ton plutôt détendu. Par exemple je me souviens qu'à un moment je leur ai demandé si je pouvais remettre ma chemise, j'avais froid. Il m'ont répondu : tu parles trop". 

Ces mêmes terroristes qui lui ont demandé de brûler une liasse de billets de 50 euros. "Ils m'ont demandé si l'argent comptait pour moi, je leur ai répondu non et j'ai fait le même geste que Gainsbourg".

Les boucliers de la BRI criblés de balles

Sébastien a été pris en otage par les terroristes du Bataclan. "Ils ont négocié avec les policiers pour essayer de s'en sortir. Ils voulaient que la police parte. Sinon ils tuaient les otages et menaçaient de nous jeter par la fenêtre". Sébastien raconte cette heure interminable où les terroristes échangent, sans cagoule, avec lui. 

"Ils n'avaient pas le comportement de soldats expérimentés, ils parlaient parfaitement français et ne semblaient pas avoir de plan pré-établi. Moi j'étais là pendant l'assaut de la BRI. Les terroristes ont été abattus, les échanges de coup de feu ont été nourris. Les boucliers étaient criblés de balles."

Récepissé de la déclaration de plainte de Sébastien après son audition
Récepissé de la déclaration de plainte de Sébastien après son audition © Radio France - Paul Ferrier

> DOSSIER : Les attentats de Paris 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu