Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Attentat Saint-Etienne-du-Rouvray : un proche d'un des terroristes mis en examen cette semaine

jeudi 2 août 2018 à 12:17 Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu

Deux ans après l'attentat de Saint-Etienne du Rouvray, les juges d'instruction ont mis en examen mardi un proche d'Abdel Malik Petitjean, l'un des auteurs de l'assassinat du père Hamel, commis avec Adel Kermiche. Jean-Philippe J. a largement contribué au passage à l'acte de Petitjean.

Photo du Père Hamel transmise par le diocèse de Rouen
Photo du Père Hamel transmise par le diocèse de Rouen

Saint-Étienne-du-Rouvray, France

Alors que Saint-Etienne-du-Rouvray vient de célébrer le 2e anniversaire de l'attentat commis dans l'église de la commune, la justice avance dans l'enquête. Un homme, Jean-Philippe J. a été mis en examen cette semaine, soupçonné d'avoir prodigué des conseils à Abdel Malik Petitjean, l'un des tueurs du Père Hamel, quelques mois avant son passage à l'acte, d'après notre confrère de France Inter, Jean-Philippe Deniau.

Jean-Philippe J. prodigue des conseils au futur terroriste

Jean-Philippe J. a 20 ans à l'époque, il vit dans le Val d'Oise et communique avec Petitjean en Savoie via le réseau crypté Telegram. En juin, les deux jeunes tentent de gagner la Syrie. Mais Jean-Philippe J. se fait arrêter à l'aéroport d'Istambul, il est renvoyé en France avec les 2 000 euros qu'il avait économisé pour rejoindre Daech, Petitjean le suit. Ils seront arrêtés à leur retour en France et placés sous contrôle judiciaire. Dans les semaines qui précèdent l'attentat, Jean-Philippe J. prodigue des conseils au futur terroriste avec qui il reste régulièrement en contact sur Telegram. 

Tout début juillet, les deux hommes envisagent même de repartir en Syrie. Mais dans les conversations, on comprend qu'il n'ont pas encore de faux papiers, et se disent qu'il vaut mieux mourir plutôt qu'échouer.  La suite, on la connait. Petitjean fera la connaissance virtuelle de Kermiche le 22 juillet, il le rejoindra à son domicile de St-Etienne du Rouvray et les deux jeunes hommes passeront à l'acte le 26 juillet.   Jean-Philippe J. est donc aujourd'hui mis en examen pour association de malfaiteurs terroristes criminelle. Il sera l'un des accusés centraux du procès à venir.