Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Attentat à Saint-Quentin-Fallavier : Yassin Sahli s'est suicidé en prison

mercredi 23 décembre 2015 à 8:36 Par Xavier Demagny, France Bleu Besançon, France Bleu Isère et France Bleu

Yassin Sahli, écroué après avoir décapité son patron, en juin, à Saint Quentin Fallavier (Isère) et tenté de faire exploser l'usine Air Products, s'est suicidé mardi soir. Il était incarcéré à Fleury Mérogis, dans l'Essonne.

Le centre pénitentiaire de Fleury-Mérogis
Le centre pénitentiaire de Fleury-Mérogis © Maxppp

Saint-Quentin-Fallavier, France

Yassin Sahli s'est pendu mardi soir avec les draps de sa cellule. Incarcéré depuis le mois de juin, il était à l'isolement, à la maison d'arrêt de Fleury Mérogis, dans l'Essonne. Mais aucune tendance suicidaire n'avait été décelée chez lui d'après l'administration pénitentiaire.

Il y a six mois, le 26 juin, ce chauffeur-livreur de 35 ans, père de trois enfants, qui habitait près de Lyon, avait tenté de faire exploser le site gazier de l'entreprise Air Products en Isère, à Saint-Quentin-Fallavier, après avoir décapité son patron, Hervé Cornara. Yassin Sahli avait mis en scène la tête de sa victime avec des drapeaux du groupe Etat Islamique planté sur un grillage de l'usine, il en avait même fait des photos.

L'usine Air Produits à Saint-Quentin-Fallavier - Maxppp
L'usine Air Produits à Saint-Quentin-Fallavier © Maxppp

Il niait le caractère religieux

Des pompiers du site l'avaient finalement maîtrisé. Selon leur témoignage, Yassin Sahli aurait crié à ce moment là "Allahou akbar". Mais lors des interrogatoires, lors de l'enquête, il a toujours nié et contesté le caractère religieux de son acte expliquant avoir eu un simple différent avec son employeur. 

Yassin Sahli était mis en examen pour assassinat en lien avec une entreprise terroriste. Il était déjà surveillé pour ses liens avec l'Islam radical, avant les événements de juin. Cet acte "correspond aux mots d'ordres de Daech" avait déclaré le procureur anti-terroriste de Paris, François Mollins. 

Le parcours de Yassin Salhi - Aucun(e)
Le parcours de Yassin Salhi - Idé

 

Saint-Quentin-Fallavier, en Isère - Aucun(e)
Saint-Quentin-Fallavier, en Isère - Idé