Faits divers – Justice

Attentat sur les Champs-Élysées : les policiers périgourdins tristes et en colère

Par Caroline Pomès, France Bleu Périgord vendredi 21 avril 2017 à 16:31

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France

24 heures après l'attaque des Champs-Elysées, la police périgourdine rend hommage au policier tué et à ses collègues blessés mais exprime aussi sa colère. L'assaillant était un récidiviste, visé par une enquête antiterroriste.

Les policiers sont fatigués. Après avoir rendu un hommage au policier tué et à ses collègues blessés ce jeudi sur les Champs-Elysées, les forces de l'ordre périgourdine sont en colère. L'assaillant était un récidiviste. A 39 ans, l'auteur de ce nouvel attentat était connu des services de police et visé par une enquête antiterroriste depuis février. L'homme avait été arrêté le 23 février par la police judiciaire de Meaux, soupçonné de vouloir tuer des policiers. Mais il avait été relâché le lendemain à l'issue de sa garde à vue, faute d'éléments, selon des sources proches de l'enquête.

"Les collègues sont outrés et fatigués de voir ces récidivistes remis en liberté", râle Philippe De Sousa, secrétaire départemental du syndicat de police Alliance. "C'est dur pour les hommes de terrain, leur collègue a été abattu d'une balle dans la tête." Pour autant, Philippe De Sousa l'affirme, "personne n'a peur. On est juste le qui-vive."

►► POUR ALLER PLUS LOIN : L'auteur de l'attentat sur les Champs-Élysées était un récidiviste de l'attaque de policiers

"Les policiers sont très tristes, outrés et en colère. Les collègues sont fatigués de voir qu'il y a toujours des multirécidivistes jamais poursuivis à la hauteur de leurs actes." - Philippe De Sousa, secrétaire départemental du syndicat de police Alliance.

"Mes collègues sont outrés et en colère" - Philippe De Sousa, secrétaire départemental du syndicat Alliance

Les policiers périgourdins devraient organiser un rassemblement en hommage aux policiers dans les jours qui viennent.