Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Sécurité: un exercice de simulation d'attentat ce jeudi à Mâcon

jeudi 3 novembre 2016 à 15:29 Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne

La préfecture de Saône-et-Loire organisait ce jeudi après-midi un exercice de simulation d'attentat dans la zone commerciale Mâcon Nord. La population était invitée à ne pas paniquer et à ne pas diffuser de fausses informations sur les réseaux sociaux.

Exercice attentat (illustration)
Exercice attentat (illustration) © Maxppp - Philippe RIEDINGER

Mâcon, France

Si vous résidez ou étiez de passage à Mâcon, vous avez peut être assisté à un déploiement impressionnant des forces de l'ordre et des différents services de secours. Tous étaient en action dans la zone commerciale de Mâcon Nord. La préfecture de Saône-et-Loire organisait un exercice de simulation d'attentat, en l'occurence une attaque terroriste.

Un scénario qui rappelle de tristes souvenirs

Des terroristes investissent "le Spot", la salle de spectacle de Mâcon. L'un d'eux a la taille entourée d'explosifs. Les spectateurs sont pris en otage. Certains arrivent à s'échapper mais sont poursuivis par un assaillant. L'alerte est donnée vers 14H. La suite des évènements est gérée par la police, les CRS, le raid et les services concernés.

Il s'agissait pour l'Etat de "tester les protocoles d'intervention et de prise en charge des victimes et blessés". Tous les services concernés se sont mobilisés. La préfecture avait prévenu dans un communiqué que cet exercice entraînerait "de nombreux mouvements de véhicules de secours" ainsi que "l'intervention des forces de sécurité et même de moyens aériens".

Cet exercice grandeur nature s'est terminé peu avant 18H. Place maintenant au débriefing de cette opération pour d'éventuels ajustements.