Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentats au Sri Lanka : à Nice, "maintenant on a peur d'aller dans les églises"

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Entre inquiétude et crainte d'un attentat, les catholiques niçois ont réagi en sortant de la messe de Pâques aux attentats qui ont fait plus de 200 morts au Sri Lanka ce dimanche 21 avril.

Une messe à la cathédrale Sainte-Réparate, à Nice (illustration)
Une messe à la cathédrale Sainte-Réparate, à Nice (illustration) © Maxppp - PHOTOPQR/NICE MATIN/MAXPPP

Les attentats qui ont frappé le Sri Lanka ce dimanche 21 avril et fait plus de 200 victimes ont fortement ému sur la Côte d'Azur. En ce jour de Pâques, alors que trois des huit explosions au Sri Lanka ont eu lieu dans des églises, les Niçois sortant de la messe, cathédrale Sainte-Réparate, étaient évidemment touchés. "Je suis glacée", confie l'une quand sa voisine ajoute en secouant la tête : "Ces pauvres gens, ça devrait être la joie et voilà. Lamentable"

Le choc pour certains, la peur pour d'autres

"On est toujours sidéré quand des chrétiens sont attaqués pour leur foi ou pour ce qu'ils représentent", résume l'un des catholiques azuréens. À ce choc s'ajoute pour certains la crainte. "On a peur d'aller dans les églises." 

"Ce matin il y avait des militaires devant l'église, on essaie de ne pas y penser mais je me retournais toutes les cinq minutes", "il ne faut pas leur faire voir qu'on a peur", "je préfère ne pas y penser", voilà le genre de phrases qu'on pouvait entendre à la sortie de la messe devant la cathédrale. 

Plusieurs responsables politiques des Alpes-Maritimes (C. Estrosi, E. Ciotti, D. Lisnard, A. Ardisson) ont réagi à cet attentat sur Twitter, le condamnant et avec lui les persécutions des chrétiens dans le monde.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess