Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Attentats à Bruxelles : Alliance Police Bourgogne Franche-Comté affirme que les hommes sont usés

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Après les attentats qui ont frappé Bruxelles, Bernard Cazeneuve a annoncé que 1600 policiers et gendarmes supplémentaires seraient déployés en France, mais le représentant régional du syndicat de police Alliance s’inquiète de l’état de santé physique et moral des hommes sur le terrain.

Les contrôles doivent encore être renforcés.
Les contrôles doivent encore être renforcés. © Maxppp -

Belfort, France

Quelques heures après les attentats qui ont frappé le cœur de Bruxelles mardi 22 mars, Bernard Cazeneuve a annoncé le renforcement des mesures de sécurité en France avec notamment le déploiement de 1600 policiers et gendarmes dans différents point du territoire. Des mesures prises pour rassurer la population mais qui interrogent Frédéric Paillard, le secrétaire du syndicat de police Alliance pour la région Bourgogne-Franche-Comté : "on est un peu dubitatif car on est déjà employé sur tous les fronts et nos collègues commencent à s’user très sérieusement, avec les arrêts maladies, on est parfois au point de rupture dans certains services".

Le sentiment de vider la mer avec une petite cuillère

Malgré la fatigue physique et psychologique, les policiers continuent malgré tout de remplir leur mission, quoi qu’il arrive, avec le sentiment que leur présence est bénéfique, mais cela n’empêche pas les actes terroristes. "_On a l’impression de **vider la mer avec une petite cuillère" ** _affirme Frédéric Paillard, "mais tout ce qui peut être tenté pour empêcher tel ou tel forfait doit être fait, il faut conserver cette dynamique"\

Aller vers un commandement unique en Europe

Mais pour le représentant syndical d’Alliance Police, le principal problème reste la coopération entre les policiers européens : "avec quatre ou cinq pays européens ciblés par le terrorisme, il faut avoir des forces de police qui parlent le même langage, qui ont les mêmes méthodes et qui travaillent de la même façon, il faut donc réfléchir pourquoi pas à un commandement unique".

Frédéric Paillard, secrétaire régional du syndicat de police Alliance

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu