Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentats de janvier 2015 : dix personnes soupçonnées d'avoir fourni des armes à Amédy Coulibaly en garde à vue

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Dix personnes sont en garde à vue depuis lundi dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Charlie hebdo et de l'Hyper Cacher en janvier 2015, a-t-on appris mercredi. Elles sont soupçonnées d'avoir aidé à fournir des armes à Amédy Coulibaly, le tueur de l'Hyper Cacher.

Quatre personnes ont été tuées par Amedy Coulibaly lors de la prise d'otages du magasin Hyper Cacher de la Porte de Vincennes à Paris, le 9 janvier 2015.
Quatre personnes ont été tuées par Amedy Coulibaly lors de la prise d'otages du magasin Hyper Cacher de la Porte de Vincennes à Paris, le 9 janvier 2015. © Maxppp - Winfried Rothermel

Depuis lundi, dix personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Charlie hebdo et de l'Hyper Cacher en janvier 2015, a-t-on appris mercredi de sources proches de l'enquête. Elles sont soupçonnées d'être impliquées dans la fourniture d'armes à Amédy Coulibaly, le tueur de l'Hyper Cacher.

Interpellations toujours en cours

La série d'interpellations a débuté lundi et se poursuivait mercredi, ont indiqué ces sources. Les enquêteurs cherchent à reconstituer le cheminement des armes fournies au tueur de l'Hyper Cacher, ont-elles ajouté, confirmant une information de BFMTV.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

D'après l'enquête, les armes d'Amédy Coulibaly, venues de Slovaquie et démilitarisées, étaient passées par un intermédiaire en Belgique avant d'être revendues à la société de la compagne de Claude Hermant, un trafiquant d'armes présumé et proche des milieux de l'extrême-droite nordiste. Le couple, déjà interrogé en garde à vue en décembre 2015 dans l'enquête sans être mis en examen, ferait partie des personnes interpellées ces derniers jours selon franceinfo. Claude Hermant est actuellement incarcéré dans un dossier de trafic d'armes présumé instruit par un magistrat lillois. Lors de ses auditions, il avait nié avoir remilitarisé les armes et nié toute connaissance d'un projet d'attentat.

Amédy Coulibaly, auteur de la prise d'otages qui avait fait quatre morts, tous juifs, le 9 janvier à l'Hyper Cacher de la Porte de Vincennes à Paris, avait aussi tué la veille une policière municipale à Montrouge, mais les autorités se demandent s'il ne visait pas initialement une école juive à proximité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess