Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Attentats de janvier 2015 : quatre personnes en garde à vue dans l'enquête sur les armes

mardi 30 janvier 2018 à 22:04 Par Magali Fichter, France Bleu

Quatre personnes ont été placées en garde à vue en début de semaine, dans l'enquête sur la fourniture des armes utilisées lors des attentats contre Charlie Hebdo et le magasin Hyper Cacher en janvier 2015.

Quatre hommes ont été interpellés.
Quatre hommes ont été interpellés. © Maxppp -

Ils ont été interpellés lundi et mardi : quatre hommes ont été placés en garde à vue dans l'enquête sur la fourniture des armes utilisées lors des attentats contre Charlie Hebdo et le magasin Hyper Cacher à Paris en janvier 2015, selon l'AFP qui cite une source judiciaire. Les gardes à vue des quatre individus, âgés de 30 à 36 ans, "visent à préciser le rôle qu'ils ont pu jouer dans la fourniture des armes" utilisées par les auteurs de ces attentats qui avaient fait dix-sept morts, a précisé cette source. 

Quatorze hommes poursuivis dans l'enquête

Trois d'entre eux ont été interpellés dans les Ardennes et le quatrième a été extrait d'une maison d'arrêt où il était détenu pour des faits de droit commun.  En tout, quatorze hommes sont poursuivis dans cette enquête, soupçonnés à des degrés divers d'avoir apporté une aide logistique à Amédy Coulibaly, auteur de l'attaque de l'Hyper Cacher, mais tous nient avoir eu connaissance du projet terroriste.  Et trois ans après ces attaques, les investigations n'ont pas établi où et comment les frères Kouachi, auteurs de l'attaque de Charlie Hebdo, se sont procuré leur arsenal.