Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentats de Paris : la chronologie de la soirée meurtrière

La série d'attaques meurtrières qui ont ébranlé Paris et le stade de France vendredi ont très vraisemblablement été commises par trois "équipes terroristes coordonnées", a déclaré samedi le procureur de Paris, François Molins. Voici son récit de la chronologie des attaques.

Devant le Bataclan, après l'attaque terroriste
Devant le Bataclan, après l'attaque terroriste © Maxppp

Trois équipes de terroristes, coordonnées : le procureur de Paris, François Molins, a donné samedi des détails sur les attentats qui ont frappé Paris la veille et tué au moins 129 personnes selon le dernier bilan provisoire. Les enquêteurs ont pu établir une chronologie de ces attentats. 

À LIRE AUSSI : le point sur l'enquête

 21h20 : première explosion

Elle retentit rue Rimet, à Saint-Denis, à hauteur de la porte D du stade de France où se déroule le match de football France-Allemagne. Le corps d'un kamikaze, portant une ceinture d'explosifs composée de TATP, un mélange de produits chimiques en vente libre, de piles et d'un détonateur sous forme de bouton poussoir et de boulons, est découvert. Un deuxième corps, celui d'un passant soufflé par l'explosion, est également trouvé sur place. 

21h25 : un bar et un restaurant attaqués

À l'angle de la rue Alibert et de la rue Bichat, dans le Xe arrondissement de Paris, des personnes attablées au bar Le Carillon et au restaurant le Petit Cambodge sont victimes de tirs de fusils d'assaut de type Kalachnikov de la part d'individus arrivés à bord d'un véhicule noir. Une centaine de douilles de différents calibres, notamment 7,62 mm, sont découvertes sur place. 

21h30 : deuxième explosion à hauteur de la porte H du stade de France

Toujours rue Rimet, à Saint-Denis. Le corps d'un deuxième kamikaze porteur d'un dispositif identique au premier kamikaze est découvert. 

21h32 : fusillade dans le XIe arrondissement

Devant le bar "A la bonne bière", à l'angle de la rue de la Fontaine au Roi et de la rue du Faubourg du Temple dans le XIe arrondissement de Paris. Cinq personnes sont tuées. Les auteurs des tirs se trouvaient à bord d'un véhicule de couleur noire. Une centaine de douilles de différents calibres sont découvertes sur place.

21h36 : dix-neuf personnes tuées au fusil d'assaut

Au 92 rue de Charonne, au restaurant La Belle Equipe, des tirs de fusils d'assaut causent la mort de 19 personnes attablées en terrasse. Les auteurs de la fusillade sont arrivés en Seat de couleur noire. Une centaine de douilles sont découvertes, notamment de 7,62mm. 

21h40 : le Bataclan

Vers 21h40, un kamikaze se donne la mort dans le restaurant Le Comptoir Voltaire, au 253 boulevard Voltaire, dans le XIe arrondissement de Paris. Une personne présente dans l'établissement est grièvement blessée et d'autres plus légèrement. Au même moment, trois individus porteurs d'armes de guerre sortent d'un véhicule Polo de couleur noire devant le Bataclan, au 50 boulevard Voltaire. Ils font irruption dans la salle et tirent en rafale en plein concert pour ensuite prendre en otage le public. Les "terroristes" évoquent lors des pourparlers tenus brièvement la Syrie et l'Irak. L'assaut est donné vers 00h20 par la BRI et le Raid. Les trois terroristes trouvent la mort, deux en actionnant leurs explosifs et un tué par un tir des forces de l'ordre et l'explosion de l'engin explosif qu'il portait. Quatre-vingt neuf personnes ont été tuées selon un bilan provisoire. 

21h53 : encore le Stade de France

Une troisième explosion se produit à 400 mètres environ du stade de France, rue de la Coquerie, à Saint-Denis. Le corps d'un kamikaze est découvert sur place.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess