Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Attentats de Paris : la justice donne son feu vert à la remise de Salah Abdeslam à la Belgique pour son procès

mardi 28 novembre 2017 à 8:36 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Le seul survivant du commando djihadiste du 13 novembre 2015, Salah Abdeslam, sera remis à la justice belge le temps de son procès, en décembre. La justice française a entériné le principe de cette "remise temporaire" lundi dernier, mais doit encore fixer des questions de sécurité.

En avril 2016, Salah Abdeslam avait fait le transfert inverse, de la Belgique à la France
En avril 2016, Salah Abdeslam avait fait le transfert inverse, de la Belgique à la France © AFP - DOMINIQUE FAGET

Salah Abdeslam quittera la prison de Fleury-Mérogis direction la Belgique, au mois de décembre : la cour d'appel de Paris a "entériné le principe de la remise temporaire" à la Belgique du seul suspect encore en vie directement impliqué dans les attentats de Paris du 13 novembre 2013. Celui-ci pourra donc assister à son procès, du 18 au 22 decembre, pour la fusillade du 15 mars 2016 à l'issue de laquelle il avait été interpellé.

La décision de la cour d'appel a été rendue lundi dernier, mais n'a été révélée que ce lundi par une source proche du dossier. Cette décision permet l’exécution d'un mandat d'arrêt européen émis le 19 octobre par le tribunal de Bruxelles. Bien que le procès auquel comparaîtra Salah Abdeslam ne soit pas directement lié aux attaques de Paris, il s'agira de la première comparution publique du djihadiste.

Transfert quotidien de la France à la Belgique ?

Mais si le principe de sa remise à la Belgique est entériné, les modalités de transfèrement du détenu le plus surveillé de France restent à établir : "rien n'est acté, les discussions sont toujours en cours et plusieurs pistes sont envisagées", a déclaré lundi l'administration pénitentiaire. La France souhaiterait notamment que Salah Abdeslam ne dorme pas hors du territoire : il serait ainsi transféré dans une prison du Pas-de-Calais, et transporté chaque jour du procès à Bruxelles.

Les autorités se fixent un impératif : "dupliquer les conditions de détention qui sont actuellement les siennes" dans la prison francilienne de Fleury-Mérogis, où il fait l'objet d'une surveillance vidéo 24h/24. Le GIGN et la police belge, selon une autre source, se partageraient son transfert quotidien vers le tribunal.

L'accord pourrait intervenir "dans les prochains jours", juste à temps pour que le procès ait lieu. Mais celui-ci pourrait être reporté avant même de commencer : si l'accusé prend finalement un avocat, il faudra décaler le début du procès pour permettre à la défense de se préparer. Pour l'heure, l'ancien avocat du suspect, Sven Mary, n'a pas souhaité dire s'il assurerait à nouveau sa défense.