Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentats de Paris : les élèves du collège des Balmettes à Annecy en ont parlé

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

La ministre de l’éducation Najat Vallaud-Belkacem avait demandé aux enseignants d'organiser un temps d'échange avant la minute de silence prévue lundi midi en hommage aux victimes. Reportage au collège des Balmettes à Annecy.

Discussion autour des attentats au collège des Balmettes à Annecy.
Discussion autour des attentats au collège des Balmettes à Annecy. © Radio France - Richard Vivion

Il y a d’abord eu la vie normale d’un collège. Du bruit, beaucoup de bruit dans les couloirs comme tous les jours. Les élèves ont d’ailleurs à peine remarqué la présence des policiers à l’entrée de l’établissement. Ensuite dans une salle de classe au deuxième étage du collège des Balmettes, la première heure de cours a débuté. Mathilde professeur de français a choisi de donner la parole à ses élèves de 3ème. "Celui là par rapport à Charlie Hebdo il fait plus peur parce que là ils ont tiré dans la foule, cela aurait pu être nous" lâche une adolescente. Le professeur confirme. "En janvier il visait un journal en particulier là cela concernait des gens qui vivaient normalement qui allaient au resto, au spectacle ou à un match de foot. Il y a une grosse différence." 

"Mon cousin était au Bataclan"

Certains affirment avoir peur, d’autres clament leur colère. "C’est dégueulasse, inhumain. On n’a pas le droit de toucher à la liberté de vivre."  Au premier rang, une collégienne lève le doigt. Les yeux pleins de larmes elle explique que son cousin était au Bataclan vendredi soir. "Il a pu partir" lâche-t-elle dans un souffle.

REPORTAGE | Les attentats vus par des collégiens des Balmettes à Annecy

Reportage de Richard Vivion

Durant plus de vingt minutes les questions vont s’enchainer avec des ados à la fois choqués mais aussi très lucides. "Ils veulent que l’on déteste les musulmans alors que non ce ne sont pas les musulmans qui font cela" clame un des collégiens. "Il faut se serrer les coudes. Il n'y a pas de question de musulmans, athées ou catholiques" ajoute une jeune fille. "La laïcité c’est d’ailleurs le message de l’école" renchérit la prof de français. "Je suis touchée par vos propos et fière de vous" conclut-elle.

Minute de silence

La principale du collège des Balmettes a elle aussi assisté à ces différents échanges. "Rien à voir avec ce qui s’était passé après les attentats du mois de janvier" affirme Patricia Liébeaux. A l’époque un élève avait joué la carte de la provocation en demandant une minute de silence pour les terroristes. Lundi à midi, les 500 élèves, enseignants et membres du personnel des Balmettes ont respecté la minute de silence ensemble dans la cour du collège.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess