Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Attentats de Paris : Marianne pleure sur la façade de l'Hôtel de Région Aquitaine

mardi 17 novembre 2015 à 11:56 Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu Pays Basque et France Bleu Périgord

En hommage aux 129 victimes des attentats de Paris, l'Hôtel de Région a décidé d'afficher un drap représentant la figure emblématique de Marianne, en larmes, sur la façade du bâtiment.

La bâche de Marianne en pleurs a été installée le 17 novembre.
La bâche de Marianne en pleurs a été installée le 17 novembre. © Radio France - Pauline Pennanec'h

Bordeaux, France

Une Marianne blanche sur fond noir, une larme de sang coulant sur sa joue droite. La bâche a été installée mardi 17 novembre pour rendre hommage aux 129 personnes qui ont perdu la vie le 13 novembre, jour des attentats de Paris. 

Le buste de Marianne, "un symbole de résistance au terrorisme" pour Alain Rousset, président du conseil régional d'Aquitaine : "Dans le monde dans lequel on se trouve aujourd'hui, ne serait-ce que par les médias d'information en continu, on a l'impression qu'un événement chasse l'autre. Donc il était important d'avoir ce visage, Marianne, qui pleure des larmes de sang" explique le président de Région.

C'est un symbole de résistance au terrorisme.

— Alain Rousset, président du Conseil régional d'Aquitaine

Le pays pleure ses disparus

Marianne fait face à Laure Gatet, figure de la Résistance, en exposition actuellement à l'Hôtel de Région jusqu'au 26 novembre. La bâche restera accrochée sur le fronton de l'Hôtel de Région pendant un certain temps. "Elle restera là", explique Alain Rousset. Il ajoute : "Il faut que toutes les institutions témoignent de cette exigence de résistance au terrorisme, de rappel qu'on est en démocratie et en République, mais qu'on n'oublie pas."