Faits divers – Justice

Attentats de Paris : quatre personnes placées en garde à vue

Par Thibaut Lehut, France Bleu Paris Région lundi 9 mars 2015 à 12:28 Mis à jour le lundi 9 mars 2015 à 12:56

Amédy Coulibaly avait tué quatre personnes lors de la prise d'otages dans l'Hyper Cacher de Vincennes, en janvier.
Amédy Coulibaly avait tué quatre personnes lors de la prise d'otages dans l'Hyper Cacher de Vincennes, en janvier. © Maxppp

Quatre individus faisant partie de l'entourage d'Amédy Coulibaly ont été placés en garde à vue ce lundi, dans le cadre de l'enquête autour des attentats de janvier à Paris.

Les enquêteurs ont placé quatre personnes en garde à vue ce lundi, suite aux attentants de Paris qui avaient entraîné la mort de 17 personnes début janvier. "Ces personnes sont susceptibles d'avoir été en relation avec Amedy Coulibaly", qui a tué une policière et quatre juifs à Paris et Montrouge, a expliqué un magistrat à l'agence Reuters.Selon Europe 1 qui a révélé l'information, un proche d'Amedy Coulibaly et sa compagne, gendarme, figurent parmi les gardés à vue. Anciennement affectée au fort de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), un site de la gendarmerie qui abrite deux services de pointe, cette gendarme avait été suspendue en février. Son compagnon, actuellement écroué dans un autre dossier de droit commun, est un délinquant connu des services de police. Selon les éléments d'analyse de téléphonie, cet homme s'est trouvé à proximité immédiate d'Amédy Coulibaly peu avant les attentats. Le Canard  enchaîné avait révélé qu'il avait également pu rentrer dans la caserne de Rosny grâce à sa compagne.

Déjà quatre personnes en détention, nouvelle piste en Haute-Savoie

Le parquet de Paris a ouvert le 20 janvier dernier une information judiciaire pour assassinats et tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste, transport d'armes et financement du terrorisme, notamment. Quatre hommes âgés de 22 à 28 ans ont déjà été mis en examen dans cette affaire, et placés en détention provisoire fin janvier. Ils sont soupçonnés d'avoir fourni à Amédy Coulibaly un soutien logistique.Parallèlement à ces interpellations, les enquêteurs suivent également une nouvelle piste du côté d'Annecy. Un témoin affirme avoir croisé les frères Kouachi en compagnie d'Amédy Coulibaly et sa compagne (toujours en fuite), ainsi qu'un autre homme à l'hôpital d'Annecy mi-janvier.