Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Attentats de Paris : un proche du logeur d'Abdelhamid Abaaoud en garde à vue

mardi 1 décembre 2015 à 14:33 - Mis à jour le mardi 1 décembre 2015 à 15:01 Par Marina Cabiten, France Bleu Paris et France Bleu

Un proche de Jawad Bendaoud, qui a fourni le logement de Saint-Denis à deux auteurs des attentats de Paris, dont Abdelhamid Abaaoud, a été arrêté mardi matin et placé en garde à vue.

La rue Corbillon, dans laquelle l'assaut de Saint-Denis a eu lieu
La rue Corbillon, dans laquelle l'assaut de Saint-Denis a eu lieu © Maxppp

Un homme de 25 ans a été arrêté dans les Hauts-de-Seine mardi, et placé en garde à vue, dans l'enquête sur les attentats de Paris. Il s'agit d'un proche de Jawad Bendaoud, qui est soupçonné d'avoir fourni à deux des terroristes impliqués dans ces attaques un logement à Saint-Denis, depuis cible d'un assaut

Intermédiaire entre les terroristes et le marchand de sommeil ? 

C'est dans cette opération de police qu'Abdelhamid Abaaoud, commanditaire présumé des attentats du 13 novembre, a été tué. L'homme interpellé ce mardi est soupçonné d'avoir été un intermédiaire entre la cousine d'Abdelhamid Abaaoud, qui lui cherchait un abri de repli, et Jawad Bendaoud, présenté comme un "marchand de sommeil" de Saint-Denis. La garde à vue de ce nouvel acteur du dossier peut durer jusqu'à quatre jours. 

Jawad Bendaoud, seule mise en examen du dossier

Jawad Bendaoud est pour l'instant le seul à avoir été mis en examen dans l'information judiciaire ouverte à Paris sur les attentats de Paris, les plus meurtriers qu'ait connus la France (130 morts, plus de 350 blessés). Il est mis en examen notamment pour association de malfaiteurs criminelle en lien avec une entreprise terroriste et a été placé en détention provisoire. 

Avant son interpellation, au matin de l'assaut des forces de l'ordre contre l'appartement de Saint-Denis, Jawad Bendaoud s'était défendu en assurant ne pas savoir qu'il avait logé des terroristes. Mais il a "lui-même (...) accueilli les terroristes le 17 novembre vers 22H45", dans un logement qui ne lui appartenait pas, contre rémunération, avait souligné le procureur de Paris, François Molins. Il "ne pouvait douter (...) qu'il prenait part en connaissance de cause à une organisation terroriste", avait ajouté le procureur. Autre élément qui vient étayer la mise en examen : Jawad Bendaoud apparaît "en lien avant et après les attentats avec une ligne téléphonique belge, elle-même en contact avec une ligne utilisée par les terroristes", selon le procureur. 

Aucun(e)