Faits divers – Justice

Attentats de Paris : une boulangerie du 10e arrondissement fait appel aux internautes

Par Fanette Hourt, France Bleu Paris et France Bleu lundi 8 août 2016 à 9:19

Ahmed Meziane veut tourner la page des attentats de novembre dernier.
Ahmed Meziane veut tourner la page des attentats de novembre dernier. © Radio France - Fanette Hourt

La boulangerie de la rue du faubourg du Temple avait été touchée par les attentats du 13 novembre dernier. Aujourd'hui, le propriétaire veut tourner la page, et donner une nouvelle vie à son établissement.

Huit impacts de balles sur la façade, cinq à l'intérieur de la boulangerie. Aujourd'hui, les traces des attentats du 13 novembre ont disparu. Ahmed Meziane a rebouché les trous, changé le frigo et les miroirs qui avaient été touchés. Mais les cicatrices sont toujours là. "Et on veut passer à autre chose", explique le propriétaire de l'établissement.

Ahmed Meziane espère récolter 5000 euros sur internet.

Il a donc décidé de rénover entièrement sa boulangerie, de changer son aspect mais aussi de la moderniser. Il a donc lancé une campagne de financement participatif sur internet, sur la plateforme Bulb in Town. Il souhaiterait récolter 5.000 euros. Et même si cela ne représente pas grand chose, par rapport au 180.000 à 200.000 euros qu'il faudra en tout pour que l'établissement fasse peau neuve, ce sera un petit coup de pouce, symbolique à bien des égards.

C'est un contrat entre moi et mes clients.

De 5 à 275 euros

L'objectif principal du boulanger, c'est de redonner vie à son quartier. "Cette rue doit redevenir comme avant", explique-t-il. "Cette campagne je l'avais acceptée pour montrer aux autres commerçants qu'ils peuvent le faire. Si ça fonctionne, ça veut dire qu'on peut aussi aider les autres commerçants."

Le propriétaire de la boulangerie, Ahmed Meziane, espère que cette remise à neuf lui permettra de passer à autre chose.

Car la boulangerie Lina n'est pas la seule à avoir subi un traumatisme, suite aux attentats de novembre dernier. Tous les commerces de la rue du Faubourg du Temple n'ont pas été touchés par des balles, mais le choc reste tout de même présent. "Nous on a été parmi les premiers à rouvrir. On a reçu des félicitations de la mairie, des habitués. Ca nous a encouragé à continuer, et à donner une bonne image à cette rue. On est toujours là, et on continue", raconte Ahmed Meziane.

Chacun peut ainsi soutenir la boulangerie, et ce quartier du 10e arrondissement, selon ses moyens. "C'est un contrat entre moi et mes clients", ajoute le boulanger. Les dons peuvent aller de 5 à 275 euros. En échange, des petits cadeaux de remerciement sont prévus, en fonction du don. La campagne est ouverte jusqu'au 21 août prochain.