Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Attentats de Paris : une cérémonie inédite d'hommage aux victimes aux Invalides

L'Hôtel national des Invalides à Paris prend vendredi les couleurs du deuil, pour une cérémonie d'hommage aux 130 personnes tuées et aux centaines d'autres blessées lors des attentats du 13 novembre. François Hollande a appelé les Français à arborer un drapeau français chez eux à cette occasion.

François Hollande lors de l'hommage aux victimes, aux Invalides.
François Hollande lors de l'hommage aux victimes, aux Invalides. © Reuters

Il n'y aura qu'un orateur, le président de la République. François Hollande présidera vendredi matin aux Invalides, à Paris, l'hommage "national et républicain" aux victimes des attentats du 13 novembre. La cérémonie débutera à 10h30 et durera environ une heure. Vous pourrez la suivre en direct sur l'antenne de France Bleu, et dans ce direct vidéo >>


Un hommage aux victimes, mais aussi "à une génération"

Le chef de l'État devrait s'exprimer pendant une vingtaine de minutes, devant quelques-uns des 350 blessés. "Le président a commencé à réfléchir à son discours le week-end dernier" selon l'un de ses proches, qui précise qu'"à travers son hommage aux victimes, il rendra aussi hommage à une génération", celle du Bataclan et des terrasses des cafés parisiens mitraillées où la moyenne d'âge était de 35 ans. 

Familles et blessés seront accueillis aux Invalides par les agents de la cellule interministérielle d'aide aux victimes du Quai d'Orsay avant de prendre place sur les gradins d'une longue tribune érigée dans la cour d'honneur. La Garde républicaine sera au coeur du dispositif. Des représentants des forces de sécurité et de secours déployées sur les lieux des attentats le vendredi 13 novembre devraient également être présents.

Le drapeau bleu blanc rouge plébiscité

À l'occasion de cet hommage national, François Hollande a appelé les Français à mettre en évidence chez eux un drapeau tricolore. Les ventes de ces drapeaux avaient déjà nettement augmenté suite aux attentats, elles ont carrément explosé depuis cette invitation. 

À LIRE AUSSI | Dordogne : avant l'hommage national, la vente de drapeaux français s'envole 

Pour les personnes ne possédant pas de drapeau bleu, blanc, rouge chez eux, le gouvernement a mis à disposition une version PDF du drapeau national. Il a aussi proposé aux Français de se prendre en photo avec un drapeau tricolore dessiné sur le visage, et de partager la photo sur les réseaux sociaux ce vendredi à 8h précises. Résultat : pas vraiment de visages maquillés, mais des internautes qui ont posté une photo du drapeau français.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Appels au boycott

Certaines familles ont annoncé ne pas vouloir participer à cette cérémonie. La soeur de François-Xavier Prévost, tué au Bataclan, a appelé sur sa page Facebook à boycotter la cérémonie des Invalides, considérant les politiciens "comme partie responsable de ce qui nous arrive !". D'autres proches de victimes partagent l'opinion selon laquelle "rien n'a été fait" depuis les attentats de janvier dernier. C'est le cas de Mathieu Mauduit, Caennais, qui s'est confié à France Bleu Basse-Normandie.

L'appel au boycott de la cérémonie nationale de la sœur d'une victime
L'appel au boycott de la cérémonie nationale de la sœur d'une victime - capture d'écran - Facebook
Choix de la station

À venir dansDanssecondess