Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Attentats déjoués contre les forces de l'ordre en Ile-de-France : quatre hommes écroués

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Les quatre hommes interpellés vendredi, à Paris et en Seine-Saint-Denis, ont été mis en examen mardi soir pour "association de malfaiteurs terroristes criminels". Ils avaient effectué des repérages près du commissariat d'Aulnay-sous-Bois (93) et de la présidence de la République.

Attentats déjoués contre des forces de l'ordre en région parisienne
Attentats déjoués contre des forces de l'ordre en région parisienne © Maxppp - ;

Paris, France

Quatre hommes ont été mis en examen, mardi soir, pour "association de malfaiteurs terroristes criminels". Ils auraient effectué plusieurs repérages en vue de s'en prendre à des forces de l'ordre, en différents lieux d'Ile-de-France. Au cours de leur garde à vue, ils n'auraient pas caché leur sympathie pour Daech et pour l'islam radical, ni caché, d'ailleurs, leurs projets d'actions violentes. 

Les quatre hommes, de 17 à 39 ans, trois majeurs connus pour des faits de droit commun et un mineur de 17 ans, fiché S pour un projet de départ en Syrie, auraient donc effectué des repérages, notamment à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, d'où deux d'entre eux sont originaires, des repérages, notamment, à proximité du commissariat de la ville. 

Des repérages près du commissariat d'Aulnay-sous-Bois et de l'Elysée

Ils ont également été repérés rue du Faubourg-Saint-Honoré, dans le 8e arrondissement de Paris, là où se trouve la présidence de la République. La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) les avait manifestement à l’œil et des analyses téléphoniques ont permis de les localiser dans ces différents endroits, avant qu'ils ne puissent passer à l'acte. Une action semblait être prévue pour le début du Ramadan censé commencer dimanche 5 ou lundi 6 mai. Alors, est ce qu'ils voulaient s'en prendre aux forces de police ? Que ce soit aux policiers du commissariat d'Aulnay, ou que ce soit aux policiers en faction devant l'Elysée, c'est ce que l'enquête va devoir déterminer.