Faits divers – Justice

Attentats : L’inquiétude des Corses de Bruxelles

Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM mardi 22 mars 2016 à 18:51

Bruxelles frappée par des attentats
Bruxelles frappée par des attentats © Radio France

L'état islamique revendique les attentats de Bruxelles. Attentats qui, selon un bilan toujours provisoire, ont fait 34 morts et plusieurs dizaines de blessés. Plusieurs Corses travaillent à Bruxelles. Ils ont témoigné leur inquiétude à RCFM.

Bruxelles est sous le choc. La capitale belge a été frappée, tôt ce matin, par deux attentats. Le premier est survenu vers 8h, dans le hall des départs de l’aéroport international Zaventem. Le deuxième attentat a eu lieu une heure plus tard, dans la station de métro de Maelbeek, située dans le quartier européen de la ville.

L' alerte antiterroriste a été relevée à son niveau maximal,  l'aéroport international de Bruxelles est fermé, la sécurité renforcée ailleurs en Europe.

La vie au coeur de la capitale belge concerne plusieurs insulaires. Certains y font leurs études, d’autres y travaillent.

Roccu Garoby est conseiller des verts - ALE au parlement européen. Ce matin, il est arrivé plus tôt au bureau. “Je venais d’arriver au travail, quand j’ai appris qu’il y a eu l’explosion dans la gare de métro. C’est la station que je prends tous les jours. Le choc est encore plus rude. D’habitude  je suis à cette station de métro entre 9h et 9h15. Mais aujourd’hui je suis arrivé plus tôt. Mon fils étant malade, je n’ai pas eu à l’emmener à l’école. Je suis donc arrivé une demi-heure plus tôt. Je ne saurai jamais ce qu’il se serait passé si j’avais dû l’accompagner à l’école. Mais cela aurait pu être moi, un ami.”

Témoignage à Bruxelles de Roccu Garoby

Autre insulaire à travailler à Bruxelles, Lelia Meria, 31 ans, originaire de Nonza et Poggio d'Oletta. Elle est dentiste. Elle a annulé tout ce qu'elle devait faire et est restée confinée chez elle. Elle a décrit une ambiance très angoissante : “on est tous tétanisé par ce qui se passe. C’est une situation impressionnante, terrifiante. Le mardi c’est mon jour de congé, je suis chez moi. On est confiné chez soi. On a annulé tous nos rendez-vous. On reçoit des messages pour savoir si tout va bien. C’est une ambiance assez tendue”.

Témoignage à Bruxelles de Lelia Meria

Le niveau de sécurité a été relevé en France aussi. Les mesures s'appliquent notamment dans les transports, y compris en Corse.

Renforcement de la sécurité en Corse - Aucun(e)
Renforcement de la sécurité en Corse