Faits divers – Justice

Attentats | Les volontaires se ruent au centre de recrutement de l'armée à Limoges

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin mercredi 18 novembre 2015 à 19:02

Le major Patrick Davos, chef du centre de recrutement de l'armée à Limoges
Le major Patrick Davos, chef du centre de recrutement de l'armée à Limoges © Radio France - Nicolas Blanzat

Depuis les attentats de Paris, les sollicitations sont beaucoup plus nombreuses qu'en temps normal au Centre d'Information et de Recrutement des Forces Armées, à Limoges. Les volontaires qui désirent s'engager passent à l'acte.

Les coups de téléphone et les demandes par internet affluent au centre d'information et de recrutement de l'armée à Limoges. Après les attentats de Paris, nombreux sont ceux à s'informer, émus et touchés par l'intervention et le dévouement des forces de l'ordre lors des attaques.

25 à 30% de demandes en plus

Le major Patrick Davos, chef du Centre d'Information et de Recrutement des Forces Armées à Limoges, estime à "25 à 30% supplémentaires" le nombre de demandes de renseignement par téléphone ou sur internet. "Les gens veulent être utiles", explique le major Davos.

P. Davos : "Les gens veulent apporter leur pierre à l'édifice"

Dans les locaux, il y a notamment Raphael. Il avait déjà envie de s'engager avant les attentats, ça a fini de le convaincre. "Ce sont des gens qui ont un très joli métier et qui ont du courage de faire ça. Et j'aimerai faire partie de ces gens", explique le jeune homme. "Certains se renseignent pour une carrière de militaire, d'autres pour aider dans la réserve" précise, le major Patrick Davos. Il y a des postes dans tous les secteurs. En 2015, ce sont 15.000 postes qui sont à pourvoir dans l'armée.

Forte demande de renseignements au centre de recrutement de l'armée, reportage