Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Attention aux arnaques en Charente-Maritime : Covid-19 et cybercriminalité font bon ménage

-
Par , France Bleu La Rochelle

Les arnaques pour vendre des masques ou du gel hydroalcoolique se multiplient sur Internet. Attention également aux cyber-attaques, mettent en garde les gendarmes de Charente-Maritime.

Mise en garde de la Gendarmerie de Charente-Maritime
Mise en garde de la Gendarmerie de Charente-Maritime - Gendarmerie 17

En cette période de confinement, les attaques sur le web se multiplient; on ne compte plus les faux vendeurs de masques de protection contre le Covid-19 ou les faux bons tuyaux pour se faire livrer du gel hydroalcoolique. La gendarmerie de Charente-Maritime met en garde contre la cybercriminalité qui augmente ces dernières semaines.

Il n'y a pas que le Covid-19 qui est invisible et menaçant.

"Les cyberdélinquants cherchent chaque jour à exploiter les failles de vos connexions, soyez vigilants" : c'est la mise en garde des gendarmes de Charente-Maritime, postée sur leur page Facebook. En cette période de confinement, de nombreux fraudeurs essaient de vous vendre des masques, du gel hydroalcoolique ou de vous soutirer des dons. 

"Les gens n'ont que ça à faire d'être derrière leurs écrans aussi bien professionnellement que personnellement, ce qui multiplie les risques", explique l'adjudant Julien Lebreton, l'un des deux cyber enquêteurs de la gendarmerie en Charente-Maritime. Il y a plus d'attaques recensées sur le web aussi parce que la gendarmerie a recentré son activité autour du Covid-19.

Conseils sur la page Facebook de la gendarmerie
Conseils sur la page Facebook de la gendarmerie - Gendarmerie

Prévention et répression

Pour lutter contre la cybercriminalité, les gendarmes font de la sensibilisation notamment auprès des professionnels, les pharmacies, les laboratoires privés, les vétérinaires ou encore les dentistes. Les gendarmes du "net" leur apprennent à ne pas cliquer sur des liens qui ne sont pas authentifiés comme par exemple "des mails avec l'entête Covid-19 pour acheter des masques ou des gels, par des canaux qui ne sont pas ceux privilégiés par l' ARS" met en garde Julien Lebreton. Ce sont les arnaques les plus fréquentes. 

Attention aussi aux dons frauduleux ou aux demandes de rançons pour débloquer votre serveur (ransomware). Des arnaques qui visent les particuliers mais aussi les entreprises ou les institutions. Cette semaine, sur dans l'Ile de Ré, c'est une mairie qui a été repérée par le réseau Cybergend, qui comme son nom l'indique, traque les cybercriminels. Les gendarmes ont décelé une vulnérabilité sur un serveur de la mairie et se sont rendus sur place pour procéder à un audit, et mettre en place les pare-feux nécessaires.

ITW Adjudant Julien Lebreton Cyber enquêteur

Gendarmerie, photo d'illustration
Gendarmerie, photo d'illustration © Radio France -

Quelques conseils

Si les ventes frauduleuses et les appels aux dons sont les arnaques les plus répandues, il existe bien des façons de se faire piéger sur internet. La gendarmerie cite notamment le phishing qui consiste à tenter de soutirer des informations confidentielles à une victime en utilisant des faux logos pour lui faire croire qu'il s'agit d'un document officiel, comme en ce moment même à l'occasion de la déclaration d'impôts sur le revenu. La gendarmerie rappelle sur sa page Facebook que "la Direction générale des Finances publiques ne vous demandera jamais de confirmer vos données d'identité et vos numéros de CB pour vous faire un remboursement".

La gendarmerie qui rappelle également que pour le télétravail, l'employeur doit absolument utiliser un VPN, un réseau privé virtuel pour sécuriser l'accès de son serveur. Ne mélangez pas non plus vos mails "pro" et vos mails "perso" et pensez à choisir des mots de passe différents avec 8 à 11 caractères et contenant des chiffres et des lettres. Enfin, attention également à verrouiller les accès aux paiements en ligne, pour éviter que vos enfants ne les utilisent. 

Reportage Cybercriminalité en Charente-Maritime

Choix de la station

À venir dansDanssecondess