Faits divers – Justice

Attention à l'usage des pétards en Alsace, ils peuvent provoquer de graves blessures

Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mercredi 21 décembre 2016 à 22:15

Illustration usage de pétards
Illustration usage de pétards © Maxppp - Jean-Marc Loos

Chaque année, c'est une tradition en Alsace, l'usage de pétards pendant le réveillon de la St-Sylvestre. Une tradition qui peut se transformer en cauchemar. En 2013 et 2014 : trois personnes sont mortes, après l'usage d'artifices. Les autorités vous recommandent la plus grande prudence.

Même si pour le réveillon 2015, il n'y a pas eu d'accidents majeurs, à cause de l'utilisation de pétards dans le Haut-Rhin, les autorités vous recommandent encore cette année la plus grand prudence. Rappelons que seul l'usage de pétards de catégorie 1 est autorisé, c'est à dire les petits pétards. Pour les mortiers, fusées, artifices de catégorie 3, l'usage est totalement interdit, tout comme le transport. La préfecture du Haut-Rhin rappelle que : " les artifices de divertissement et articles pyrotechniques de catégorie K3, C3, F3 susceptibles d’être détournés pour un usage à tir tendu dirigé vers les personnes ou les biens - bombes de mortier, chandelles, fusées - ne peuvent être vendus qu’aux personnes titulaires d’un certificat de qualification d’artificier C4-T2 de niveau 1 ou 2 et ne peuvent être mis en œuvre que par des personnes titulaires de tels certificats."

Toujours selon la préfecture du Haut-Rhin : "Il est rappelé que toute importation d’artifices est soumise à une autorisation préalable de l’administration des Douanes. La détention ou le transport sont réprimés par l’article 322-6 du Code pénal et passible de 5 ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende."

Par ailleurs, à cause de l'état d'urgence, il est interdit de faire claquer des pétards près des lieux de rassemblements, comme les marchés de Noël par exemple. Des mesures qui s'appliquent jusqu'au 15 janvier 2017. En Alsace, en 2013 et 2014, trois personnes ont trouvé la mort suite à l'usage de pétards et feux d'artifice.

Les recommandations des médecins

Pour les médecins du SAMU du Haut-Rhin, basé à Mulhouse, il faut garder cette vigilance, faire attention quand vous utilisez des pétards de catégorie 1. Pour le docteur Chihab Taleb, responsable de l'unité chirurgie de la main à l'hôpital Emile Muller de Mulhouse : " Il y a trois grands principes. Ne jamais allumer un pétard dans sa main. Ne jamais le tenir allumer et ne jamais jeter un pétard sur quelqu'un."

Si vous ne respectez pas ces règles, le réveillon peut se transformer en cauchemar. " Ça peut entrainer des pouces arrachés. Des doigts arrachés, dont les blessures peuvent-être semblables à des armes de guerre si vous avez des mortiers entre les mains. Vous pouvez aussi avoir des yeux arrachés, des plaies près du visage et même des décès. C'est ce que nous avions eu il y a quelques années," conclut le médecin.

Attention donc, la plus grande vigilance est de mise. Si vous êtes victimes d'un accident avec un pétard : composez le 15 (SAMU) ou le 18 (Pompiers).

Le docteur Chihab Taleb donne des conseils pour éviter les accidents