Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Au Blanc-Mesnil, un homme tué par balles en plein après-midi

mercredi 5 octobre 2016 à 19:49 Par Rémi Brancato, France Bleu Paris et France Bleu

Un homme a été tué de plusieurs balles ce mercredi, en plein après-midi, au Blanc-Mesnil en Seine-Saint-Denis. Il se trouvait dans un bar du quartier Casanova, quand il a été visé par un tireur à moto.

Police (illustration)
Police (illustration) © Maxppp - Olivier Boitet

Le Blanc-Mesnil, France

Il est environ 17 heures ce mercredi 5 octobre quand les coups de feu retentissent, près du petit centre commercial Casanova, au Blanc Mesnil. Un individu qui circule à deux roues s'arrête devant un bar, dans une allée piétonne qui donne sur la rue Danielle Casanova. Il est habillé de noir, visage entièrement couvert par son casque. Il tire et touche à trois reprises un homme qui se trouve, dans le bar, près de la porte d'entrée, ouverte, selon plusieurs sources proches de l'enquête.

Il aurait reçu deux balles au thorax et une troisième dans la tête. Il succombe à ses blessures peu de temps après. Cet homme âgé de 58 ans, originaire de Drancy, avait "plusieurs condamnations à son casier judiciaire" selon une source proche du dossier, notamment pour des faits de vols ou d'escroquerie.

Les enquêteurs penchent pour une exécution

Une enquête pour "assassinat en bande organisée" a été ouverte et confiée à la brigade criminelle. Le mode opératoire laisse penser à une exécution et selon des premiers témoignages recueillis sur place, un autre individu qui pourrait être lié à l'auteur des coups de feu aurait été vu sur place. Le motard, en tout cas, est toujours en fuite.

Le maire du Blanc-Mesnil, Thierry Meignen (LR), qui s'est rendu sur place, décrit des "habitants terrifiés" qu'on puisse tirer à "balles réelles en plein jour". Selon lui, la zone où s'est déroulé ce meurtre est "un endroit tranquille"