Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - "Au chevet de la vallée", un film sur la difficile reconstruction dans la Roya

-
Par , France Bleu Azur

Six mois après le passage de la tempête Alex, la reconstruction de la vallée de la Roya prend trop de temps aux yeux des sinistrés. Mais si l’État semble trop lent, c'est que la stratégie de reconstruction durable prend du temps. Un film de Jonathan Dupriez, diffusé sur la chaîne Public Sénat.

Pose du pont de Breil-sur-Roya
Pose du pont de Breil-sur-Roya - Jonathan Dupriez

Le 2 octobre 2020, les flots déchaînés emportent en quelques heures près de 400 maisons, des cimetières, des routes, des ponts. Près de 1.600 familles sont touchées dans les 3 vallées (10 morts officiels dans les Alpes-Maritimes). Six mois après, l'émotion est toujours forte et les travaux à peine entamés... ils sont estimés à plus d'un milliard d'euros pour reconstruire les vallées.

Le film montre le besoin de rétablir d'urgence un cadre de vie normal pour les sinistrés. Et de prévoir en amont de possibles nouvelles catastrophes, éviter la course au béton et préserver le Mercantour.  

Les travaux s'annoncent titanesques et très coûteux. Ils pourraient durer des années. Avec ce reportage on assiste au travail des élus, des maires et des collectivités qui sont en première ligne. On sent une nette différence entre les chantiers prioritaires menés par les pouvoirs publics, comme les grands axes ou les infrastructures, et les chantiers plus modestes, tout aussi nombreux, pour lesquels les bénévoles œuvrent avec beaucoup de bonne volonté. 

L'installation d'un pont à Breil-sur-Roya est la première bonne nouvelle depuis longtemps

Le reportage montre le moment où les habitants de Breil-sur-Roya peuvent enfin traverser le fleuve en toute sécurité depuis le mois de février 2021. Une lueur d'espoir après cinq mois à panser leurs plaies. Au total, plus d'une vingtaine de familles retrouvent une vie normale. Il y a encore quelques semaines, il fallait passer à pied sur un pont de singe pour rejoindre le village.

Sébastien Olharan au moment de la pose du pont de Breil-sur-Roya
Sébastien Olharan au moment de la pose du pont de Breil-sur-Roya - Jonathan Dupriez

D'un côté les sinistrés souhaitent reprendre au plus vite une vie normale, alors que l'objectif des "grands travaux" entend préparer le futur avec une stratégie de long terme. 

Il faut du temps pour des solutions pérennes

"Des solutions pérennes et résilientes, mais ça nécessite un tout petit peu de temps et beaucoup d’études" justifie Xavier Pelletier, préfet délégué en charge de la reconstruction des vallées.

Ces études doivent trancher en faveur de nouvelles normes pour mieux prendre en compte l’aléa climatique. Elles pourraient aller jusqu’à déclarer inhabitables certains lieux-dits, au plus grand désarroi des personnes concernées.

"Le regard de cette dame est gravé en moi pour toujours." Jonathan Dupriez

"Ils sont en train d’évaluer combien coûte la protection de la maison, et si elle peut être protégée… S’ils disent qu’elle ne peut pas être protégée, elle sera rachetée" explique, bien désolé, le maire de Tende, Jean-Pierre Vassallo, à l’une de ses administrées, dont la maison se situe dans une zone à risque.

Quand on pose la question au réalisateur Jonathan Dupriez : "Quel souvenir fort avez-vous de ce film ?" Il répond, "avec les masques, on ne voit que les yeux des sinistrés et des gens, ce qui leur donne encore plus d'intensité. Le regard et la douleur de cette habitante du hameau de Vievola sur la commune de Tende restera gravée en moi."  

Extrait "au chevet d'une vallée"
Extrait "au chevet d'une vallée" - Jonathan Dupriez

Interview avec Jonathan Dupriez - France bleu Azur

Assouplir la "loi montagne" pour reconstruire des logements

Pourquoi est-ce qu'on en reconstruira pas à l'identique ? Parce que des terrains sont condamnés et sur lesquels on ne construira jamais plus. Le problème, c'est que les maires ont du mal à trouver des terrains constructibles pour l'économie ou l'habitation.

Comment assouplir l'urbanisme pour dégager davantage de terrains pour les maires. Donc le Sénat veut modifier "la loi Montagne". Mais l'État émet des réserves. Ces règles protègent le territoire du Mercantour et on ne peut pas toucher à cette loi, sans toucher la montagne. 

Au Chevet d'une nation - Public Sénat
Au Chevet d'une nation - Public Sénat - Jonathan Dupriez

Il faut faire attention que cela ne devienne pas une course au béton et au bitume. Alors que le Mercantour est un atout majeur pour la reconstruction.

Pour visionner le film en entier c'est ici : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Présent le 7 octobre dernier sur place, le président Emmanuel Macron avait notamment promis une enveloppe de 100 millions d'euros pour le fond d'Urgence... Six mois après on est très loin du compte... 

  • Merci à Public Sénat pour son aimable autorisation d'utiliser les images et les sons du film documentaire de Jonathan Dupriez. Production Public Sénat.
Jonathan Dupriez sur e tournage d'au chevet de la vallée
Jonathan Dupriez sur e tournage d'au chevet de la vallée - Quentin Calmet/Samia Dechir - Public Sénat
Choix de la station

À venir dansDanssecondess