Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : au CHRU de Nancy, premières injections du vaccin "d'ici huit jours"

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Les premières injections du vaccin contre le coronavirus devraient avoir lieu d'ici huit jours, selon Bernard Dupont le directeur général du CHRU de Nancy. Le congélateur de conservation, d'une capacité de 100 000 doses devrait arriver à Brabois ce mardi ou mercredi.

CHU de Nancy
CHU de Nancy © Radio France - Thierry colin

Le début de la vaccination est proche. Les premières injections du vaccin contre le coronavirus, à Nancy, auront lieu d'ici huit jours, selon Bernard Dupont, le directeur général du CHRU de Nancy.

Toujours selon Bernard Dupont, le congélateur stockant les doses de vaccin arrive à Nancy, sur le site de Brabois, ce mardi ou ce mercredi.

Il est d'une capacité de 100 000 doses de vaccins. Les doses proviennent du fabricant Pfizer-Biontech. Un vaccin autorisé hier par l'Union Européenne.

Ces doses arriveront progressivement à Nancy, en fonction des besoins.

La vaccination se fera en plusieurs étapes

La première étape commencera donc d'ici huit jours, " fin décembre, début janvier " détaille Bernard Dupont. 

"Il faut un petit peu de temps, puisqu'il faut vérifier que l'état de santé de la personne soit compatible avec le vaccin. Il faut aussi obtenir le consentement", poursuit le directeur.

Les personnes hébergées en EHPAD et en établissements de soins de longues durées seront vacciner en premier. La répartition des vaccins entre les différents établissements du département est en cours d'élaboration avec l'Agence Régionale de Santé, selon Bernard Dupont.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess