Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

PHOTOS - Au lendemain de l'incendie, Saint-Hilaire-de-Beauvoir et Beaulieu respirent, mais la vigilance reste de mise

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

C'est à ce jour le plus important incendie de l'été dans le l'Hérault. Entre 200 et 250 hectares ont été détruits lundi à Saint-Hilaire-de-Beauvoir et Beaulieu, au nord-est de Montpellier. Ce mardi, il était encore surveillé de près. Le feu a pris sans doute à cause de l'imprudence d'un artisan.

Au total, le feu a détruit entre 200 et 250 hectares de végétation
Au total, le feu a détruit entre 200 et 250 hectares de végétation © Radio France - Guillaume Roulland

Saint-Hilaire-de-Beauvoir, France

"C'est une vraie désolation Monsieur !" Intriguée par un énorme camion de pompiers en train de négocier un virage très étroit juste devant sa porte d'entrée, cette retraitée de Saint-Hilaire-de-Beauvoir sort timidement la tête par une de ses fenêtres. "Mais c'est tout de même beaucoup plus calme qu'hier", ajoute la vieille dame qui s'enferme de nouveau chez elle. Les pompiers étaient donc encore très présents ce mardi matin dans les champs et les bois de la commune, au dessus desquels un hélicoptère a effectué d'incessants va-et-vient tout au long de la matinée, à la recherche d'éventuels nouveaux départs de feu. Au sol, une équipe de pompiers, munis d'une lance à incendie, continuait elle a éteindre quelques foyers résiduels.

Dans la mairie toute proche, le maire, Jean-Michel Pecoul, préside une réunion de l'équipe municipale. Il est soulagé de constater qu'il n'y a pas eu de blessés, ni de maison détruite. "On a eu chaud, au sens propre comme au sens figuré. Avec le vent, cela va très vite." Selon ce dernier, c'est un artisan qui soudait le portail d'une maison qui aurait involontairement provoqué cet incendie.

Une maison entièrement entourée par les flammes

A l'écart du bourg, la maison de Jean-Luc a eu elle aussi très très chaud. Le pavillon est entouré de pins, le long de la route qui descend vers Saussines. Quasiment tous les arbres ont brûlé, à 360 degrés autour de l'habitation. Pourtant, celle-ci a été épargnée par les flammes grâce à l'intervention des pompiers. 

"Ils ont fait un gros boulot. Ils ont aspergé la maison avec deux petits avions bombardiers d'eau. Un grand merci à eux !" La carcasse d'un de ses véhicules, entièrement calciné, témoigne de la violence des flammes.

"Cela arrivait de tous les côtés !"

Plus bas, dans la plaine, Daniel, un ouvrier agricole, regarde passer dans le ciel l'hélicoptère qui surveille tout nouveau départ. Lundi, avec son patron, il a activement participé à limiter la propagation des flammes : "Cela arrivait de tous les côtés. On a alors attelé de gros disques sur les tracteurs pour retourner la terre et éviter que l'herbe sèche ne s'enflamme."

Des coupe-feu improvisés qui ont évité que le feu n'atteigne les 3.000 ballots de foin soigneusement rangés sous un hangar.

Lundi après-midi, au plus fort de l'incendie, le SDIS 34 a mobilisé au total 250 soldats du feu, deux Canadair et le Dash, cet avion-bombardier qui largue des produits retardants. D'importants moyens qui ont permis de fixer le feu avant la tombée de la nuit.

Les pompiers ont encore du éteindre plusieurs petits foyers résiduels ce mardi matin. - Radio France
Les pompiers ont encore du éteindre plusieurs petits foyers résiduels ce mardi matin. © Radio France - Guillaume Roulland
Le feu s'est dangereusement approché d'une villa, épargnée grâce à l'intervention des bombardiers d'eau - Radio France
Le feu s'est dangereusement approché d'une villa, épargnée grâce à l'intervention des bombardiers d'eau © Radio France - Guillaume Roulland