Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mort de trois enfants dans la Manche : l'enquête va devoir déterminer les circonstances exactes du naufrage

Trois enfants sont décédés lundi dans le naufrage d'une vedette de promenade. L'intervention rapide des secours n'a pas permis de sauver les victimes qui se sont retrouvées bloquées dans la cabine, sous l'eau. Une panne moteur pourrait être à l'origine de l'accident.

Le drame a eu lieu à quelques centaines de mètres de la plage du Passous.
Le drame a eu lieu à quelques centaines de mètres de la plage du Passous. © Radio France - Lucie THUILLET

Agon-Coutainville, France

L'enquête ne fait que débuter mardi après le naufrage d'une vedette à moteur au large d'Agon-Coutainville qui a coûté la vie à trois enfants. Mais d'après plusieurs témoignages concordants, un couple serait originaire d'Argentan dans l'Orne. Les deux vacanciers sont parents de deux enfants. 

Une femme, mère du troisième enfant, serait elle originaire de Mayenne. Les liens de parenté entre le couple et la mère de famille restent à déterminer. Après avoir indiqué que les enfants étaient âgés de 7, 7 et 11 ans, le parquet de Coutances indique ce mardi que leurs âges restent à déterminer.

Soupçons d'une panne moteur 

Ils ont pris la mer en début d'après-midi à bord d'un bateau de promenade de 5 mètres 50 de long équipé d'une cabine. Du personnel de l'école de voile a même aidé le père de famille qui paraissait peu aguerri, à mettre le bateau à l'eau. 

Vers 15h30, alors que les creux en mer dépassaient 1 mètre, le navire se serait retrouvé en panne moteur, ballotté par les vagues. C'est d'ailleurs une de ces vagues, en s'abattant à l'arrière du navire qui aurait rempli la coque ayant pour effet de faire couler le navire par l'arrière, à la verticale, bloquant les enfants dans la cabine, à environ 800 mètres du rivage. 

Une situation qui a rendu l'intervention des sauveteurs particulièrement délicate, obligeant les bénévoles de la SNSM et les membres de l'école de voile arrivés en renfort à briser les vitres de la cabine à l'aide de l'ancre du navire pour dégager les enfants, malheureusement déjà en arrêt cardiaque. L'enquête, ouverte par le parquet de Coutances, devra dans les prochaines heures déterminer si des manquements aux règles de sécurité et de navigation ont été commis.

Les corps des victimes examinés dans l'après-midi

Les investigations se poursuivent ce mardi. L'examen des corps des enfants prévu en début d'après-midi devra confirmer la cause de la mort par noyade. Les auditions des parents pourraient également s'effectuer dans l'après-midi, si leur état de santé le permet. 

  - Aucun(e)
-