Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Au Mirail, l'école Daurat endommagée par un incendie criminel : il n'y aura pas classe avant lundi

mardi 10 novembre 2015 à 20:49 Par Jean Saint-Marc, France Bleu Occitanie

Ce lundi soir, un incendie d'origine criminelle a gravement endommagé l'école Didier Daurat, quartier de la Reynerie dans le Mirail. Les cours ne reprendront que lundi prochain. Sur place habitants et enseignants sont très attristés.

La façade a brûlé sur toute la hauteur du bâtiment
La façade a brûlé sur toute la hauteur du bâtiment © Radio France - Jean Saint-Marc

Toulouse, France

Lundi soir, vers 22 heures, une poubelle est incendiée tout près de l'école Didier Daurat, quartier de la Reynerie à Toulouse. Le feu se propage ensuite à la façade du bâtiment. Quand les pompiers arrivent plusieurs classes sont déjà endommagées.

Conséquence de cet incendie, d'origine criminelle : ce mardi les 278 élèves ont tout simplement été renvoyés chez eux. Jeudi et vendredi ils seront pris en charge, en garderie, dans les locaux du Petit Capitole (quartier Lardenne) où ils seront emmenés en bus. Lundi ils reprendront la classe : pour les élèves d'élémentaire ce sera dans les locaux du Petit Capitole. Ceux de maternelle en revanche devraient retrouver leurs classes habituelles, si la qualité de l'air est jugée correcte.

"C'est horrible d'attaquer une école".

Une parent d'élève

L'incendie a attristé tout le monde dans le quartier. Ecoutez par exemple ces mères de famille qui du coup, surveillent leurs enfants dans le petit square à côté de l'école :

"Quand j'ai vu ça j'ai pleuré"

 Les enseignants aussi sont sous le choc. Nahima Aftis, prof des CP-CE1 se dit "chamboulée" : "ça nous secoue forcément ! Il faut savoir que le jour de la pré-rentrée, il y a eu un meurtre juste à côté de l'école... La veille des vacances d'automne on a dû appeler la police face à une famille un peu virulente... Disons qu'on accumule tout ça depuis la rentrée, c'est dur pour nous !"

Polémique sur un poste de gardien supprimé en septembre

D'autant plus dur que selon son collègue Léo Simon l'incendie aurait pu être évité en sortant les poubelles tôt le matin, et non le soir. C'était le cas l'an dernier : "il y avait un gardien qui s'occupait de ça ! Ce poste a été supprimé pour des raisons budgétaires à la rentrée. Pour un poste supprimé on a une école à réparer... Ça va coûter beaucoup plus cher !"

La mairie de Toulouse n'envisage pas de rétablir le poste en question en revanche la municipalité "réfléchit à une solution qui permettrait de sortir les poubelles tôt le matin."