Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Au moins 10.000 euros de dégâts sur des mini-bus du Dijon Métropole Handball après des violences à Vénissieux

-
Par , France Bleu Bourgogne

"C'est un vrai coupe-gorge et la fédération ne fait rien" déplore un proche du Dijon Métropole Handball. Samedi, la réserve du DMH, disputait un match dans la banlieue de Lyon. Une partie entachée par les violences d'une partie du public : les minibus du club Dijonnais ont été dévastés.

L'équipe réserve du DMH lors d'un match mi-février 2019 au Palais des Sports de Dijon (illustration)
L'équipe réserve du DMH lors d'un match mi-février 2019 au Palais des Sports de Dijon (illustration) - DMH

Philippe Poletti, président de la section amateur du Dijon Métropole Handball, la réserve du DMH, qui évolue en Nationale 2 masculine devait déposer une plainte ce lundi 27 janvier 2020 devant les policiers du commissariat de la place Suquet à Dijon. 

Une soirée très mouvementée en banlieue de Lyon

Samedi soir au cours d'un match de championnat à Vénissieux dans la banlieue de Lyon ses joueurs sont tombés dans un véritable traquenard. Très violemment pris à parti, menacés et violemment insultés par un groupe de 25 jeunes qui ont du être expulsés de la salle. 

Deux mini-bus démolis

Ces jeunes s'en sont pris aux deux mini-bus du club Dijonnais : "toutes les vitres ont été fracturées, les pare-brises et les rétroviseurs fracassés et les pneus crevés" explique Philippe Poletti. 

C'est dans et devant cette salle qu'ont eu lieux les incivilités de samedi soir à Vénissieux explique le président de la section amateur du DMH - Aucun(e)
C'est dans et devant cette salle qu'ont eu lieux les incivilités de samedi soir à Vénissieux explique le président de la section amateur du DMH - GoogleMaps

Ce n'est pas une première

Et ce n'est visiblement pas la première fois que ce genre d'incidents se produisent selon un proche du DMH. "Cette salle est un vrai coupe-gorge et la fédération ne fait rien" explique-t-il.

10 000 euros de dégâts au moins 

Selon une estimation "à la louche" du président, il y en aurait pour au moins 10.000 euros de dégâts. Une partie des joueurs est rentrée à Dijon raccompagnée par des parents, une autre en taxi. Mercredi matin, un dossier complet doit être adressé à la commission de discipline de la fédération française de hand.  

Une gène pour l'ensemble du club

"Nous sommes une association Loi 1901 -déplore le président Poletti- nous avions acheté ces véhicules il y a 2 ans pour accompagner les jeunes du club en déplacement les samedis et les dimanches, on les prête aussi aux pros. Nos véhicules vont être immobilisés au minimum un mois sur Lyon, ça va entraîner un surcoût, car on va être obligé de prendre des véhicules de location en attendant".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu