Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Au moins quatorze personnes tombées dans la Loire après une intervention de la police à Nantes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Au petit matin, ce samedi, au moins quatorze personnes sont tombées dans la Loire, au bout de l'île de Nantes, après une intervention de la police pour faire éteindre les sonos d'un concert de la fête de la musique. Ce lundi, un jeune homme est toujours recherché par ses proches.

C'est au bout du quai Wilson que des gens sont tombés dans la Loire (photo d'illustration)
C'est au bout du quai Wilson que des gens sont tombés dans la Loire (photo d'illustration) © Maxppp -

Nantes, France

La fête de la musique s'est mal terminée, samedi au petit matin, au bout de l'île de Nantes, quai Wilson. La police est intervenue pour faire éteindre les sonos d'un concert qui se poursuivait après l'heure autorisée, c'est-à-dire après quatre heures du matin. Les forces de l'ordre ont essuyé des jets de bouteilles et de pavés, elles ont répliqué avec des gaz lacrymogène et, dans la cohue, des personnes sont tombées dans la Loire. Quatorze ont été récupérées par les pompiers. Ce lundi matin, un jeune homme est toujours recherché par ses proches mais on ne sait pas s'il est lui aussi tombé dans la Loire à ce moment-là ou s'il lui est arrivé autre chose.

"La musique a été rallumée après une première intervention de la police"

"Les policiers sont intervenus une première fois un peu après quatre heures pour faire éteindre la musique", relate Claude d'Harcourt, le préfet de Loire-Atlantique, invité de France Bleu Loire Océan ce lundi matin. "Mais la musique a été rallumée. Les forces de l'ordre sont donc intervenues une deuxième fois, face à des gens qui avaient beaucoup bu et qui avait aussi sans doute pris de la drogue".

"Nous sommes en train de vérifier que tout le monde a été récupéré par les pompiers"

"Effectivement, une partie du public, quatorze personnes pour l'instant, sont tombées à l'eau et nous sommes en train de vérifier que tout le monde a bien été récupéré par les pompiers", poursuit Claude d'Harcourt. Parce qu'il subsiste un doute sur un jeune homme de 24 ans qui, depuis, n'a pas donné de nouvelles à ses proches.

"Face à la police, des individus immaîtrisables"

Pour le préfet, "ça pose le problème de la manière dont se déroule ce type de festivités et le respect des principes qui sont posés par la municipalité. Il y aura peut-être des poursuites de ce point de vue". En revanche, Claude d'Harcourt ne remet pas en cause la façon dont les forces de l'ordre sont intervenues : "Les forces de l'ordre interviennent toujours de manière proportionnée. Mais face à des individus avinés, qui ont probablement pris de la drogue, il est difficile d'intervenir de façon rationnelle. Et les individus eux-mêmes étaient immaîtrisables".  

La police des police a été saisie

Le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner a saisi l'IGPN (l'inspection générale de la police nationale) ce lundi soir.

A la demande du ministre de l'Intérieur, l'IGPN a été saisie sur les opérations de maintien de l'ordre à Nantes à l'occasion de la Fête de la musique" - Christophe Castaner