Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Incendie criminel à la fourrière de Besançon : trois personnes en garde à vue

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon

Plusieurs interpellations ont eu lieu ce mardi 14 janvier 2020, à l'aube, dans l'enquête sur l'incendie criminel de la fourrière municipale de Besançon, le 31 décembre 2019. Une information confirmée par le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux.

Trois personnes sont en garde à vue ce mardi après l'incendie criminel de la fourrière municipale de Besançon selon le procureur de Besançon, Etienne Manteaux.
Trois personnes sont en garde à vue ce mardi après l'incendie criminel de la fourrière municipale de Besançon selon le procureur de Besançon, Etienne Manteaux. © Radio France - Anne Fauvarque

Besançon, France

Tout s'est passé à l'aube ce mardi 14 janvier 2020. Plusieurs interpellations ont lieu conjointement dans le quartier Planoise de Besançon, et dans d'autres secteurs de la ville, mais aussi ailleurs dans le Doubs, dans le cadre de l'enquête sur l'incendie de la fourrière municipale le 31 décembre 2019

Le Raid mobilisé

L'opération est menée par deux équipes du Raid, venues de Strasbourg et de Nancy, par la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de Dijon, la sûreté départementale, la police judiciaire de Besançon et une équipe cynophile de la gendarmerie. Au total, une soixantaine d'hommes se déploient et procèdent à plusieurs interpellations. Mais seules trois personnes, trois hommes d'une vingtaine d'années, sont placées en garde à vue

Selon le procureur de Besançon, Etienne Manteaux, ces trois hommes "sont suspectés d'avoir participé de façon générale à ces faits". L'un d'entre eux n'a pas de casier judiciaire. Les deux autres sont connus des services de police pour diverses affaires.

EN IMAGES - Besançon : un incendie criminel et des coups de feu en sous-sol de l'Intermarché de Planoise

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu