Faits divers – Justice

Au procès du meurtre d'Avanton, la famille de Marine "c'était notre soleil"

Par Baudouin Calenge et Delphine Garnault, France Bleu Poitou vendredi 13 janvier 2017 à 11:30

Place ce vendredi aux plaidoiries et réquisitoire
Place ce vendredi aux plaidoiries et réquisitoire © Radio France - Baudouin Calenge

Moment d'émotion ce vendredi matin au 3e jour du procès du meurtrier présumé de Marine. La famille de la victime est venue témoigner de ce qu'était Marine, de leur calvaire depuis sa mort le 9 juin 2014. L'accusé lui a quelque peu fendu l'armure.

Pour la première fois au dernier jour du procès du meurtre d'Avanton, Raphaël s'est ouvert un peu. «A l'écoute des débats, dit-il, on peut penser que je suis un sale type mais Marine, je l'ai aimée». Avant de reconnaître avoir tout gâché, tout foutu en l'air. «Vous dites que vous l'aimez, l'interrompt la présidente, mais au moment des faits ? »

Raphaël répond «ce n'était plus la même» . «Vous en êtes responsable, demande la présidente ?». «Oui bien sur, lâche-t-il, elle n'a jamais accepté que j'ai eu une relation avec une autre»

Des témoignages émouvants

Presqu'en réponse, les proches ont alors tous défilé pour évoquer LEUR Marine. La souffrance qu'ils doivent supporter depuis sa mort. Ils témoignent aussi sur les relations du couple, leur derniers mois. «C'était mon cancer» aurait confié Marine à son père et son demi frère la veille de sa mort en parlant de Raphaël. Tous affirment que Marine était malheureuse et souffrait des trahisons de l'accusé.

On a tous pris perpét !

«Vous savez, c'est dur pour une maman de survivre à sa fille» témoigne la mère de Marine. Et de poursuivre, la voix tremblante «ses filles (hébergée s dans une structure adaptée - ndlr) ont de grosses difficultés. L'aînée veut revoir sa maman, veut soulever sa tombe»

«Le qualificatif qui correspond le mieux à Marine, enchaine son demi frère, c'est ensoleillé». «C'était notre soleil», répond le sanglot dans la voix, son beau-père qui l'a élevé depuis ses 18 mois. «Tout le monde souffre énormément depuis. Avec sa mort, on a tous pris perpet» lâche Jacky en conclusion

Le procès doit se poursuivre avec les plaidoiries des parties civiles, le réquisitoire de l'avocat général et la plaidoirie de la défense. Verdict attendu ce soir