Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Au sud-est du Mans : 25 hectares de forêt détruits par le feu à Brette-les-Pins

-
Par , , France Bleu Maine

Les pompiers avaient d’abord estimé la surface brûlée à 17 hectares, mais ce sont bien 25 hectares qui ont été ravagés par l’incendie de ce week-end au sud-est du Mans. Pour la commune de Brette-les-Pins, c’est plus que lors de la série d’incendies criminels de l’été 2015.

Une soixantaine de pompiers restaient mobilisés ce lundi pour surveiller la zone de l'incendie de Brette-les-Pins
Une soixantaine de pompiers restaient mobilisés ce lundi pour surveiller la zone de l'incendie de Brette-les-Pins © Radio France - Bertrand Hochet

Bilan revu à la hausse pour l'incendie de Brette-les-Pins : ce sont finalement 25 hectares de forêt - essentiellement des pins - qui sont partis en fumée. Le feu a pris à la fin de la nuit de samedi à dimanche, près du lieu-dit "La Lande de Vaugautier", pour une raison encore indéterminée. Jusqu'à 178 pompiers ont été mobilisés. Ils étaient encore une soixantaine sur place ce lundi pour sécuriser la zone.

Des parcelles mal entretenues

Les risques de feu sont grands dans ces parcelles majoritairement privées et souvent laissées à l'abandon, dénonce Bernard Lair, le maire de Brette-les-Pins. « Il y avait des endroits où les sapins ont été abattus et se sont ressemés tout seuls, avec une densité tellement importante que les pompiers ne pouvaient pas accéder », raconte l’élu. «C’est tellement dense que ça fait comme des allumettes côte à côte, qui brûlent très vite».

Le feu a pris à la fin de la nuit de samedi à dimanche, près du lieu-dit "La Lande de Vaugautier", pour une raison encore indéterminée
Le feu a pris à la fin de la nuit de samedi à dimanche, près du lieu-dit "La Lande de Vaugautier", pour une raison encore indéterminée © Radio France - Bertrand Hochet

Bernard Lair se dit inquiet : « Fin mars-début avril, c’est une période à risque, surtout après un hiver sec comme on a eu. J’ai peur qu’on reproduise certains épisodes comme en 2015, où nous avons eu les gros incendies sur Mulsanne, Téloché et Ruaudin. Nous aussi nous avions été touchés, mais pas autant qu’aujourd’hui finalement ; il y a deux ans, c’étaient beaucoup de petits feux découverts dans la journée et maîtrisés rapidement. Cette fois, la surface est beaucoup plus importante ».

Choix de la station

À venir dansDanssecondess