Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Aube : quatre adolescents interpellés et soupçonnés de cruauté envers des animaux

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

Quatre adolescents âgés de 16 et 17 ans ont été interpellés et mis en examen suite à des actes de cruauté envers des animaux dans une ferme pédagogique à Méry-sur-Seine, au nord-ouest de Troyes dans l'Aube. Trois ont été placés sous contrôle judiciaire. Le quatrième en centre éducatif fermé.

La ferme pédagogique de Méry-sur-Seine
La ferme pédagogique de Méry-sur-Seine © Maxppp - Jerome Bruley/ EST ECLAIR/PHOTOPQR/MAXPPP

Méry-sur-Seine, France

Les quatre adolescents entendus   jeudi après-midi par un juge pour enfants à Troyes selon l'AFP  auraient reconnu avoir tué les animaux de la ferme pédagogique de Méry-sur-Seine. Sans dire pourquoi. Ils auraient agi, selon les enquêteurs, sous l'effet de groupe, d'alcool et d'autres substances. Les faits se sont déroulés pendant la nuit du dimanche au lundi 29 juillet. C'est au petit matin que les employés de la ferme ont découvert le massacre. Bilan : 13 volailles et un lapin tués, des animaux blessés et un mouton qui a du être euthanasié selon la gendarmerie.

Les empreintes relevées sur place et l'enquête menée ont donc permis d'identifier les quatre mineurs âgés de 16 et 17 ans. Ils ont été mis en examen pour acte de cruauté envers des animaux, vol et dégradation en réunion et usage de stupéfiants. Trois jeunes ont été placés sous contrôle judiciaire. Un quatrième en centre éducatif fermé.   

Choix de la station

France Bleu