Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Des policiers font la fête au commissariat d'Aubervilliers en plein couvre-feu

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Une fête en plein commissariat, sans respect des gestes barrières et en plein couvre-feu, la scène paraît hallucinante et pourtant elle s'est bien déroulée au commissariat d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), la semaine dernière, comme le révèle une vidéo publiée par le site Loopsider.

Des policiers ont fait la fête au commissariat d'Aubervilliers en Seine-Saint-Denis, en plein couvre-feu. Capture d'écran de la vidéo publiée par Loopsider
Des policiers ont fait la fête au commissariat d'Aubervilliers en Seine-Saint-Denis, en plein couvre-feu. Capture d'écran de la vidéo publiée par Loopsider - Capture d'écran de la vidéo publiée par Loopsider

La vidéo a été diffusée, ce mercredi 27 janvier 2021, sur le média en ligne Loopsider. On y voit des policiers faire la fête au sein du commissariat d'Aubervilliers en Seine-Saint-Denis. 

Un "pot de départ" dans le commissariat

Selon Loopsider, la scène se déroule le 22 janvier dernier, lors d'une soirée organisée pour fêter la mutation d'une lieutenant. On distingue clairement (malgré le floutage) des hommes et des femmes en train de danser, boire et manger dans la salle de repos qui n'est pourtant pas censée accueillir plus de 6 personnes en raison de la crise sanitaire. 

Sans masque ni distanciation

D'après Loopsider, la commissaire aurait donné son feu vert pour l'organisée de ce "pot" mais "en petit comité" et "dans le respect des gestes barrières". C'est une fois qu'elle a quitté les lieux que la soirée a pris "une autre allure". Verre à la main, musique à fond, les policiers dansent, se serrent dans les bras sans masque, sans respecter la distanciation, alors qu'il est 18 heures passées et que le couvre-feu entre en vigueur pour tous les Français, en principe. Parmi la trentaine de participants à cette fiesta, qui s'est éternisée tard dans la nuit, il y aurait des capitaines et des officiers de police judiciaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La préfecture de police promet des sanctions

Contactée par France Bleu Paris, la préfecture de police de Paris, réagit ce mercredi soir dans un communiqué. Elle rappelle que "les rassemblements conviviaux de personnes sont interdits dans les commissariats et des rappels sont régulièrement effectués aux agents qui doivent se soumettre au protocole sanitaire strict de respect des gestes barrières, de port du masque, et de limitation du nombre de personnes dans une même pièce". Dès la connaissance de la tenue d'un pot de départ au commissariat d'Aubervilliers, la semaine dernière, "des rapports explicatifs ont été demandés aux participants". 

Dans un tweet, publié plus tard dans la soirée, la préfecture précise qu'une enquête administrative est ouverte et que "des sanctions seront prises à l'encontre des participants". Plusieurs syndicats de police, joints par France Bleu Paris, ont refusé de commenter ces images.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La colère de la maire d'Aubervilliers

La maire d'Aubervilliers, Karine Franclet (UDI), ne cache pas sa colère en voyant ces images. "C'est irresponsable d'un point de vue sanitaire... On se bagarre pour avoir un centre de vaccination, pour faire manger les enfants [à l'école] dans le respect des règles sanitaires pour faire en sorte que ça continue malgré le virus et quand on voit des actes comme ça, on se dit, ce n'est pas possible !" Karine Franclet espère des sanctions pour les participants de cette soirée.

"C'est irresponsable" - Karine Franclet, maire (UDI) d'Aubervilliers

Choix de la station

À venir dansDanssecondess