Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Auch : la mosquée a bien été la cible d'un incendie criminel

mardi 25 août 2015 à 8:46 Par Marina Cabiten, France Bleu

La mosquée d'Auch (Gers) a bien été la cible d'un incendie criminel que le président François Hollande a condamné lundi "avec fermeté".

La mosquée incendiée, à Auch
La mosquée incendiée, à Auch © MaxPPP

"Nous pouvons affirmer, en l'état de l'enquête, que c'est un acte volontaire réfléchi à l'origine de l'incendie de la mosquée d'Auch", a déclaré lundi le procureur de la République d'Auch, Pierre Aurignac. Les flammes ont détruit dimanche vers 03H00 les trois-quarts du bâtiment.

Aucune piste

"Le ou les auteurs ont visiblement utilisé un accélérant de type hydrocarbure pour accélérer le départ de l'incendie par le toit de l'édifice (...) Ceci explique l'étendue des dégâts occasionnés", a-t-il ajouté. Les enquêteurs d'Auch ne disposaient lundi d'aucune piste. "Un travail considérable reste à réaliser avant de parvenir à identifier et traduire en justice le ou les auteurs" de l'incendie, a souligné le procureur. "Nous ignorons en l'état totalement la ou les motivations des auteurs et aucune piste n'est actuellement privilégiée" , a ajouté M. Aurignac. 

Aucune tension notable

"Il n'existait jusqu'à présent à Auch aucune tension entre les communautés religieuses", a-t-il noté.    Ahmed Mouhouche, ancien président de l'Association cultuelle des musulmans du Gers qui gère la mosquée, est allé dans le même sens et s'est voulu rassurant. "On n'a jamais pensé que cela pouvait nous arriver. Pour nous à Auch, c'est un cas isolé", a-t-il insisté. "Il ne faut pas que la communauté musulmane ait peur" après cet "acte idiot et désolant".  

Le plus urgent, a-t-il ajouté, est désormais de retrouver une salle pour les 200 à 250 personnes qui fréquentent la mosquée pour la prière du vendredi. La municipalité a offert son aide pour trouver un lieu.    

"Tout est mis en oeuvre pour que les coupables soient identifiés et punis", a affirmé le chef de l'Etat dans un communiqué publié lundi après les premières conclusions de la justice.