Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Attaques dans l'Aude : la marche blanche prévue samedi à Carcassonne reportée à une date ultérieure

vendredi 30 mars 2018 à 15:32 Par Stéphanie Mora, France Bleu Roussillon, France Bleu Occitanie et France Bleu

La préfecture de l'Aude n'a pas autorisé le rassemblement prévu samedi à Carcassonne. Une question de sécurité. La date du 15 avril est évoquée.

La marche était annoncée pour samedi 14h mais la préfecture dit ne pas avoir reçu de demande dans les temps.
La marche était annoncée pour samedi 14h mais la préfecture dit ne pas avoir reçu de demande dans les temps. © Maxppp - Nathalie Saint Affre

Toulouse, France

La manifestation qui était prévue à Carcassonne samedi en hommage aux victimes du terrorisme ne pourra pas avoir lieu. Jeudi déjà les organisateurs craignaient la décision du préfet au vu de l'affluence attendue.

Ce sont nos confrères de France Inter qui en ont eu confirmation ce vendredi. Les organisateurs leur ont indiqué que le rassemblement est remis à une date ultérieure. La marche pourrait se tenir le dimanche 15 avril.   

"La décision sur le plan administratif est tout à fait raisonnable. On a une estimation de plus de 30 000 personnes attendues." Toon MacMullan, organisateur et président de l'association pour la paix SPPI

"Les forces de police sont saturées et fatiguées ce que nous comprenons très bien. Ce pendant je pense qu'il y a un fort manque d'anticipation, il était prévisible que des milliers de personnes voudraient témoigner . Des gens vont converger sur Carcassonne et Trèbes. Personne ne pourra l'empêcher, ni moi, ni les forces de police. La moindre bienveillance des services de l'Etat serait de prendre les dispositions absolument nécessaires. C'est triste qu'un événement aussi consensuel devienne polémique".

Problèmes d'autorisation et de moyens de sécurité        

Le préfet de l'Aude a décidé de ne pas autoriser la marche blanche car "les services de la préfecture n'ont été destinataires d'aucune déclaration de rassemblement de type 'marche blanche' en lien avec les événements récents" et a rappelé que toute déclaration de manifestation sur la voie publique "doit être déposée a minima trois jours avant l'événement".                      

Par ailleurs, la préfecture a expliqué que "les forces de sécurité sont très mobilisées à l'occasion du week-end de Pâques et il n'est pas jugé opportun de susciter de nouveaux rassemblements de personnes sans avoir mis les autorités en mesure d'évaluer précisément les conditions de sécurisation".