Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Aurillac : un adolescent de 16 ans retrouvé mort dans son lycée

vendredi 30 novembre 2018 à 13:17 Par Lauriane Havard, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu

Le corps inanimé du jeune lycéen a été retrouvé jeudi après-midi dans l'établissement Monnet-Mermoz à Aurillac. Ce vendredi, l'hypothèse du suicide est privilégiée par les enquêteurs.

Le lycéen de 16 ans a été retrouvé mort jeudi après-midi dans l'établissement Monnet-Mermoz
Le lycéen de 16 ans a été retrouvé mort jeudi après-midi dans l'établissement Monnet-Mermoz

Aurillac, France

Le drame s'est produit jeudi après-midi dans la cité scolaire Monnet-Mermoz à Aurillac, selon une information révélée par le journal La Montagne, confirmée ce vendredi matin par le parquet d'Aurillac. Un adolescent de 16 ans a été retrouvé mort vers 16 heures, au pied d'un escalier extérieur de l'établissement. Malgré l'intervention rapide des sapeurs-pompiers, il n'a pas pu être réanimé.

Un suicide ?

A ce stade de l'enquête, selon le parquet d'Aurillac, c'est l'hypothèse du suicide qui est privilégiée par les enquêteurs. Ce vendredi, les policiers du commissariat d'Aurillac vont commencer à recueillir des témoignages auprès du personnel et des élèves de l'établissement. Pour l'heure, il est impossible de savoir si des lycéens ont assisté à la scène. 

Mise en place d'une cellule psychologique

Dès hier, la directrice départementale des services de l'Education nationale a mis en place une cellule psychologique à destination des élèves, du personnel de l'établissement et des parents. Dans les prochains jours, une autopsie sur le corps du jeune homme doit être pratiquée à Clermont-Ferrand.