Faits divers – Justice

Autun : une fresque en hommage aux victimes de l'accident de Voudenay

Par Maxime Bacquié, France Bleu Bourgogne samedi 31 octobre 2015 à 18:21

Les proches des victimes rassemblés pour leur rendre hommage
Les proches des victimes rassemblés pour leur rendre hommage © Radio France - Maxime Bacquié

Le 30 août dernier, Théo, Sabrina et Efren perdaient la vie dans un dramatique accident de la route sur la commune de Voudenay, en Côte-d'Or. Deux mois après, les proches de ces trois jeunes, tous originaires d'Autun, ont imaginé une fresque pour leur rendre hommage et envoyer un message fort.

"Plus jamais ça". Les trois mots s'affichent en lettres blanches sur la fresque. Le 30 août dernier, sur la commune de Voudenay, trois jeunes d'Autun perdaient la vie dans un terrible accident de la route. Théo, Efren et Sabrina, âgés de 17, 20 et 24 ans, tous originaires d'Autun. Un drame qui a endeuillé toute la ville de Saône-et-Loire. "J'ai reçu énormément de messages de gens que je connais mais aussi de personnes que je ne connaissais pas. Il y a une grande solidarité qui s'est créée autour de nous," raconte Amèle, la grande sœur de Sabrina. "Je n'arrive pas à croire qu'ils ne sont plus là", lâche Rayan, ami proche des trois victimes. "Le plus dur, c'est de se dire qu'on ne les verra plus," ajoute-t-il. 

"Une grande solidarité s'est formée autour de nous" Amèle la sœur d'une victime

Pour rendre hommage aux victimes, leur proche ont imaginé une immense fresque, avec des bulles où chacun peut laisser un message, un mot, un dessin. "Les bulles, ça représente la légèreté, la joie, la gaieté, ça représente ce qu'ils étaient," explique Amèle. "On a beaucoup de tristesse mais on a envie que tout le monde puisse s'exprimer, même si ce n'est pas facile de trouver les mots".  

Chacun laisse un petit mot dans les bulles dessinées sur la fresque - Radio France
Chacun laisse un petit mot dans les bulles dessinées sur la fresque © Radio France - Maxime Bacquié

On ne veut pas qu'ils soient morts pour rien

Les familles des victimes souhaitent maintenant créer une association qui sensibilisera sur les conséquences corporelles des accidents graves de la route. "On parle beaucoup de prévention, mais rarement de ce qui se passe après un accident," explique Amèle. "On est en relation avec des psychologues, des médecins, je suis moi-même aide-soignante, on a envie de montrer, de parler de ces blessés, qui ne peuvent plus vivre normalement". L'association devrait s'appeler "Roulez bien, roulez loin". Il ne reste que quelques formalités administratives avant qu'elle ne voit le jour. La fresque sera accrochée dans les futurs locaux de cette association. "On a envie de se mobiliser, on ne veut pas qu'ils soient mort pour rien."