Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Aux assises de la Côte-d’Or, un homme jugé pour le meurtre d’une Dijonnaise en 2017

-
Par , France Bleu Bourgogne

Un procès pour assassinat s'ouvre le 17 septembre devant la cour d'assises de la Côte-d'Or. Une femme de 42 ans avait été tuée dans la nuit du 5 au 6 août 2017, dans son appartement dans le quartier des Bourroches à Dijon. Son meurtrier présumé était l’une de ses connaissances.

Le palais de justice de Dijon
Le palais de justice de Dijon © Radio France - Jacky Page

Dijon, France

Début août 2017, une secrétaire médicale ne s'était pas présentée à son travail et ne répondait pas aux appels. Et pour cause : cette Dijonnaise de 42 ans avait été tuée quelques jours plus tôt, dans son appartement, rue Maurice Deslandres, où son cadavre avait été découvert. Elle avait été tuée de plusieurs coups portés à la tête avec un objet contondant. 

Confondu par la vente de l'appareil photo de la victime

Sa carte bleue, son chéquier, avaient disparu, ainsi qu'un coûteux appareil photo. Parmi les proches de la victime entendus par les enquêteurs, au début des investigations, il y avait un homme de 38 ans, avec laquelle la victime entretenait une relation épisodique. L'enquête allait découvrir les jours suivants que cet individu avait vendu l'appareil photo de la victime dans un magasin de revente d'objets d'occasion. Un acte difficile à nier, puisqu’il avait présenté sa carte d’identité.

Le vol pour mobile

Interpellé le 11 août 2017 au volant de sa voiture, près d'Avignon, où son téléphone portable avait été géo localisé, le suspect était passé aux aveux, reconnaissant avoir commis le meurtre pour régler des problèmes financiers. Il avait tenté de payer ses loyers en retard avec des chèques volés à sa victime. Ce qui lui vaut d’être aussi poursuivi pour vol, falsification de chèques et tentative d’escroquerie. La préméditation ayant été retenue, c’est pour assassinat qu’il sera jugé à compter de ce mardi, le verdict étant attendu vendredi soir. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu