Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Savoie : aux Urgences d'Albertville "on a eu cet été des journées où on a soigné autant qu'en plein hiver !"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Les vacances d'été 2020 ont été marquées par la COVID 19. Beaucoup de touristes Français ont choisi les pays de Savoie début août, et les services des urgences n'ont pas désempli.

Bertrand Alexis le chef des urgences du centre hospitalier Albertville-Moûtiers
Bertrand Alexis le chef des urgences du centre hospitalier Albertville-Moûtiers © Radio France - Christophe Van Veen

Les touristes Français se sont rués sur les pays de Savoie la première quinzaine d'août avec des pratiques d'activités en extérieur qui se sont soldées par un grand nombre de blessés. Aux Urgences du centre hospitalier d'Albertville-Moûtiers, en Savoie, on a globalement un nombre de passages de patients sur tout l'été équivalent à l'an dernier. 

Foule de touristes Français 

En revanche , on relève des tendances fortes, nouvelles, liées à cet été si particulier, ainsi que le constate Bertrand Alexis, le chef du service des Urgences au CHAM. "On s'y attendait car il y avait déjà eu beaucoup de monde l'an dernier à cause des fortes chaleurs. Se rajoute la Covid et des voyages à l'étranger annulés. Du coup, on a quasiment que des touristes Français ainsi que je l'ai constaté sur nos cahiers de transmissions. D'habitude, nous avons beaucoup d'étrangers."

Albertville est aux portes de la Tarentaise, du Beaufortain et du Val d'Arly où l'on a vu cet été se développer encore un peu plus certaines pratiques estivales. Chevilles tordues ou chutes en randonnée, atterrissages ratés en parapente, et des VTT à la mode qui se ramassent à la pelle... Fort heureusement les amateurs vttistes sont équipés comme des Robocop : plastron, casque et donc au final, on s'en sort avec une avalanche de blessures et autres fractures, mais pas d'accidents mortels.

Devise affichée en salle d'attente des urgences
Devise affichée en salle d'attente des urgences © Radio France - Christophe Van Veen

Un afflux de blessés parfois au niveau de février

Il y a un indicateur qui ne trompe pas. Le nombre de secours en montagne a augmenté de 15 à 20 %  avec 30 sorties en hélicoptères de plus par rapport à l'été 2019. Pour Bertrand Alexis, "on a eu quelques journées très chaudes en terme de prise en charge, qui ont ressemblé aux vacances d'hiver. On avait heureusement du renfort de personnel, mais au niveau de l'hiver bien-sûr. Il semble de plus en plus évident qu'on a deux grosses saisons en terme d'activité de secours. Pas seulement l'hiver, désormais. On est obligé de mettre des secours suffisants en face." Un été "Covid-19" intense aux urgences des pays de Savoie, avec en plus des protocoles sanitaires certes indispensables, mais qui ont compliqué le quotidien des urgentistes

  • Savoie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess