Faits divers – Justice

Auxerre : une école impose des colliers de couleur aux enfants qui ne mangent pas de porc à la cantine

Par Virginie Salanson et Julie Davico-Pahin, France Bleu Auxerre et France Bleu vendredi 25 septembre 2015 à 12:23 Mis à jour le vendredi 25 septembre 2015 à 15:49

Les colliers rouges des enfants en mangeant pas de porc
Les colliers rouges des enfants en mangeant pas de porc © Radio France

La polémique enfle depuis jeudi soir dans une école d'Auxerre, dans l'Yonne. Lors du Conseil municipal, une élue de l'opposition a dénoncé une "discrimination" : à la cantine scolaire, les enfants qui ne mangent pas de porc ou de viande portent des étiquettes de couleur autour du cou.

À la cantine l'école des Piédalloues, à Auxerre (Yonne), les parents peuvent choisir que leurs enfants en mangent pas de viande, ou pas de porc lors des repas pris le midi dans le restaurant scolaire. Pour distinguer ceux qui ont des menus spéciaux, les enfants portent un collier de couleur autour du cou : rouge pour ceux qui ne mangent pas de porc, jaune pour ceux qui ne mangent pas de viande.

Une "bêtise", pour Guy Férez, le maire d'Auxerre

L'affaire a commencé quand une petite fille, Capucine, est rentrée chez elle le collier autour du cou. La fillette de neuf ans n'est pas si perturbée que ça. Mais pour sa maman Farah, ce collier lui reste en travers de la gorge : "Ce sont des enfants, ils sont là pour grandir ensemble, ce sont les hommes et les femmes de demain. Si on commence à leur mettre quelque chose autour du cou pour les différencier, je pense que c'est leur donner une éducation qui ne va pas les amener à se respecter les uns et les autres", explique-t-elle.

"Ils le savent que je ne mange pas de porc !"

 

La mairie d'Auxerre a lancé une enquête administrative auprès du directeur général de l'établissement scolaire. D'après le maire, Guy Férez, c'est une "bêtise" qui n'a duré qu'une journée et concerné une vingtaine d'enfants. 

Une maman de l'école Piédalloues

Mais des familles pourraient porter plainte. Cette maman de l'école des Piédalloues n'en fera pas partie, pour elle "tous les enfants doivent manger pareil" dit-elle avec exaspération.