Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Faits divers – Justice DOSSIER : France Bleu Montagne

Avalanche mortelle aux Deux-Alpes : un an de prison ferme pour le professeur de sport

mardi 4 décembre 2018 à 15:28 - Mis à jour le mardi 4 décembre 2018 à 18:23 Par Léopold Strajnic, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné à un an de prison ferme Michel Arquillière, professeur d'EPS de 50 ans, poursuivi pour homicides involontaires après l'avalanche qui a tué deux de ses élèves en 2016. La peine prononcée ce mardi est assortie d’une interdiction d’exercer de trois ans.

Opération de recherche de victimes d'avalanche aux 2 Alpes
Opération de recherche de victimes d'avalanche aux 2 Alpes -

"Vous êtes un encadrant mou qui a conduit deux élèves à la mort", avait martelé le représentant du ministère public le 23 octobre dernier lors du procès. Des mots qui ont convaincu le tribunal correctionnel de Grenoble qui a condamné le professeur d’EPS à deux ans de prison, dont un an ferme, trois ans d’interdiction d’exercer et 250.000 euros à verser aux familles.

L’enseignant âgé de 50 ans, père de trois enfants était poursuivi pour homicides involontaires. Le jour du drame, le 13 janvier 2016, dans la station des Deux-Alpes (Deux-Alpes), dans le massif de l'Oisans,  il avait laissé ses élèves emprunter une piste noire qui était fermée par un long filet et une signalétique en quatre langues.  Il encadrait alors dix jeunes de 16 ans, en classe de neige, venus du lycée, Saint-Exupéry à Lyon

Les secouristes sur place sur les lieux de l'avalanche - Radio France
Les secouristes sur place sur les lieux de l'avalanche © Radio France - Gérard Fourgeaud

La coulée de neige n'avait laissé aucune chance aux deux lycéens

L’avalanche avait emporté plusieurs élèves et leur professeur. Deux jeunes ne s’en étaient pas sortis vivants.

Pour sa défense, le professeur avait expliqué au procès qu’il sortait d’une lourde dépression, "qu’il prenait des antidépresseurs", qu’il était dans un état second. Des circonstances qui n’ont pas convaincu le tribunal.

Les Deux-Alpes, en, Isère - Radio France
Les Deux-Alpes, en, Isère © Radio France - Denis Souilla