Faits divers – Justice

Avant son procès, le trufficulteur de Grignan veut rentrer chez lui

Par Nathalie De Keyzer et Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche jeudi 5 juin 2014 à 6:00

La reconstitution le 9 décembre 2011 du meurtre d'Ernest Pardo à Grignan dans la Drôme.
La reconstitution le 9 décembre 2011 du meurtre d'Ernest Pardo à Grignan dans la Drôme. © MaxPPP

Trois ans et demi après avoir tué un homme dans sa truffière de Grignan dans le Sud Drôme, Laurent Rambaud demande à pouvoir retrouver son exploitation. Sa requête doit être examinée ce jeudi matin par les juges grenoblois de la chambre de l''instruction. La famille de la victime est inquiète.

Ce possible retour traumatise la famille de sa victime. A commencer par la compagne d'Ernest Pardo, le père de famille tué de deux coups de fusil. Marie-Pierre Combal vit à Saint-Paul-Trois-Châteaux et n'admet pas que le tireur puisse revenir si près de chez elle... alors qu'il n'a même pas encore été jugé. Il faut dire que Laurent Rambaud a fait 14 mois de détention provisoire puis il est ressorti sous contrôle judiciaire avec l'interdiction de venir dans la Drôme.

Avant son procès, le trufficulteur de Grignan veut rentrer chez lui

 

Depuis deux ans, le meurtrier présumé vit dans les Alpes Maritimes. Mais ses proches qui s'occupaient de sa ferme ne peuvent plus assumer. Il demande donc à revenir pour travailler. Et pour son avocat Me Alain Fort, cette demande est plus que légitime. Il veut aussi rassurer la famille de la victime : "son exploitation est à bout de souffle, après des années d'éloignement. (...) ".

Avant son procès, le trufficulteur de Grignan veut rentrer chez lui

 

La requête de Laurent Rambaud doit être examiné ce jeudi matin par les magistrats grenoblois de la chambre de l'instruction.