Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Avec les changements de fréquence de la TNT de nombreux Côtes-d'Oriens ont encore des soucis avec leur télé

mardi 19 juin 2018 à 18:20 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Certains propriétaires d'antennes râteaux s'arrachent les cheveux. Les derniers changements de fréquence de la TNT les privent de plusieurs chaînes de télévision. Selon l'Agence Nationale des Fréquences (ANFR) ces soucis concernent 10 000 foyers du Grand Est. La Côte-d'Or n'est pas épargnée.

L'Agence Nationale des Fréquences estime que malgré la recherche automatique des chaînes 10 000 foyers du Grand Est connaissent toujours des soucis de réception
L'Agence Nationale des Fréquences estime que malgré la recherche automatique des chaînes 10 000 foyers du Grand Est connaissent toujours des soucis de réception © Maxppp - Alexandre MARCHI - L'EST REPUBLICAIN

Plusieurs semaines que cela dure. Des milliers de Côtes-d'Oriens sont fâchés avec leur télé. En fait tout a commencé le 23 mai dernier lors du changement de fréquences de la TNT dans une bonne partie du Grand-Est de la France: certaines chaînes ont disparues des écrans. Les usagers impactés sont ceux dont le logement -immeuble ou maison- est équipé d'une antenne râteau. Selon l'ANFR cela représente tout de même 54% des téléspectateurs de Bourgogne-Franche-Comté! Pour certains d'entre eux la recherche automatique de chaînes ne fonctionne pas. Et il faut donc faire appel à un antenniste.   

Voici les départements ou partie de départements concernés par les derniers changements de fréquence - Aucun(e)
Voici les départements ou partie de départements concernés par les derniers changements de fréquence - Agence Nationale des Fréquences

Mais en ce moment, sur Dijon, ces professionnels sont pris d'assaut il faut compter 10 à 15 jours pour avoir un rendez-vous! D'où une certaine impatience chez les usagers. Comme chez ces habitants d'un immeuble près de la place Wilson. "On a des problèmes pour recevoir les chaînes hertziennes" explique ce monsieur qui détaille ces soucis: "on reçoit seulement 2-3 chaînes sur 27 et j'espère que le syndic de l'immeuble va s'en occuper!" 

Ces usagers Dijonnais sont un peu énervés!

"La télé c'est un droit, ça doit fonctionner"

Aigre-doux, Michel, un autre habitant de ce grand bâtiment explique pourquoi il est un peu courroucé. "En ce moment je manque un petit peu d'informations à la TV et puis mon fils, lui, aimerait bien voir 2-3 matchs de foot". Après tout poursuit Michel "on paie la redevance et la télé -si elle n'est pas une nécessité- c'est un droit, donc ça doit fonctionner".   

Clément Coquéau, antenniste Dijonnais, patron de la société ATS - Radio France
Clément Coquéau, antenniste Dijonnais, patron de la société ATS © Radio France - Thomas Nougaillon

Mais au fait... Pourquoi ce grand chambardement? Clément Coquéau est, avec son frère, l'un des patrons de la société familiale ATS (Antennes Terrestres et Satellites). Cet antenniste explique. "C'est un changement qui est dû à la vente par l'État des fréquences anciennement utilisées par la télévision. Les opérateurs de téléphonies mobiles tel que Orange, Free, SFR et Bouygues ont besoin de plus en plus de bandes passantes pour pouvoir déployer leurs réseaux 4G et 5G. Ils en ont donc racheté à l'État qui les as vendu aux enchères. Et il a fallu procéder au réaménagement des fréquences." A priori la situation va rentrer dans l'ordre courant juillet. "Au fur et à mesure des antennistes qui solutionnent au cas par cas les problèmes" selon Clément Coquéau.

Clément Coquéau explique les raisons de tous ces changements

Clément Coquéau lors de l'une de ses interventions dans un immeuble à proximité de la place Wilson à Dijon - Radio France
Clément Coquéau lors de l'une de ses interventions dans un immeuble à proximité de la place Wilson à Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon
Il intervient chaque jour dans 10 à 15 immeubles pour faire revenir la télé. Malgré cette période "infernale" il donne un coup de main à Brigitte pour la recherche de chaînes.  - Radio France
Il intervient chaque jour dans 10 à 15 immeubles pour faire revenir la télé. Malgré cette période "infernale" il donne un coup de main à Brigitte pour la recherche de chaînes. © Radio France - Thomas Nougaillon

Parfois les difficultés sont pourtant très tenaces. Grand Dijon Habitat, 1er bailleur social de la Métropole, peut en témoigner. Malgré le passage -à deux reprises- de ces spécialistes des antennes il va falloir installer des amplificateurs et des filtres sur certaines antennes collectives de 143 immeubles. En effet des soucis de réception subsistent dans des centaines de logements. Comme l'explique Grégoire Ensel directeur de la communication de Grand Dijon Habitat. 

"Notre antenniste parcourt les 143 résidences -sur 400 immeubles- potentiellement concernées par les soucis de TNT"

"On parle effectivement de quelques centaines de logements sur nos 10 000 logements même si à cette heure il est difficile d'établir un état des lieux très précis puisque notre antenniste parcourt actuellement les 143 résidences pour repérer point par point les éventuelles difficultés de façon à permettre à nos locataires de retrouver le plein usage de leurs télévision même si cette situation nous est tout à fait étrangère." 

Le témoignage de Grégoire Ensel directeur de la communication et du marketing chez Grand Dijon Habitat

Grand Dijon Habitat va devoir avancer les frais mais l'ANF les lui remboursera 

Pour la pose de ce matériel, Grand Dijon Habitat, va devoir avancer les frais... L'Agence Nationale des Fréquences les lui remboursera puisque des aides existent pour adapter le matériel de réception... Elles atteignent 500 euros maximum par antenne pour les gestionnaires d'immeubles. Et 250 euros maximum pour les particuliers. Infos sur le site "recevoirlatnt.fr".

On estime que 10 000 foyers du Grand Est de la France ont encore des soucis avec leur télé

Selon l'Agence Nationale des Fréquences, dans la dizaine de départements du Grand-Est concernés par les changements de fréquence du 23 mai 2018 de tels soucis subsistent dans 10 000 foyers sur les 730 000 équipés d'antenne râteaux (soit à peine 1,3% du total).  

Ce mercredi 20 juin 2018 suivez notre reporter sur les pas d'un antenniste. Clément Coquéau s'est rendu dans un immeuble de Dijon pour résoudre des difficultés de réception de la TNT. A-t-il réussi? Réponse sur les ondes de France Bleu Bourgogne (98.3 ou 103.7) à 6H12 et 7H42!