Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avec une attestation de déplacement, ils tentent de faire passer de la drogue dans la prison de Metz-Queuleu

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Quatre jeunes hommes âgés de 17 à 25 ans ont été interpellés ce dimanche devant la prison de Metz-Queuleu. Ils tentaient de parachuter de la drogue à l'intérieur de la maison d'arrêt, mais lors de leur interpellation par la police, ils ont tous sorti une attestation de déplacement dérogatoire.

Les 4 jeunes se sont débarrassés du colis juste avant leur interpellation.
Les 4 jeunes se sont débarrassés du colis juste avant leur interpellation. © Radio France - Olivier Vidal

Ce dimanche en début d'après-midi, les agents de la maison d'arrêt de Metz-Queuleu remarquent 4 jeunes hommes âgés de 17 à 25 ans aux alentours de la prison. Alertés par les forces de l'ordre, les suspects prennent la fuite en voiture en jetant un colis par la fenêtre. Lors de l'interpellation, tous nient alors avoir été en possession de ce paquet avec à l'intérieur 106 grammes de résine de cannabis et 17 grammes d'herbe. Mieux encore, ils dégainent l'alibi parfait en affichant chacun une attestation de déplacement, obligatoire pour sortir en cette période de confinement. L'option "achat de produits de première nécessité" était cochée à chaque fois. 

Des courses urgentes

Pas dupes, les policiers constatent que le colis était destiné à être parachuté à l'intérieur de la prison. Mais face aux agents, les 4 suspects expliquent venir de Thionville, secteur d'où ils sont originaires, pour des courses urgentes. Ils seront finalement tous placés en garde à vue et devront répondre prochainement devant la justice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu